Après avoir réuni 5,11% des suffrages au premier tour de l’élection municipale à Argenteuil, le MoDem pouvait prétendre fusionner avec une liste présente au second tour. Finalement, après discussions avec Philippe Doucet (PS) et Georges Mothron (UMP), le MoDem n’a pas trouvé d’accord et laisse donc le choix à ses électeurs.
 
Dans la journée de lundi, le candidat aux municipales d’Argenteuil, Christophe Hénocq, et son équipe ont reçu tour à tour Georges Mothron et Philippe Doucet, les deux têtes de liste qualifiées pour le second tour. Il s’agissait pour le MoDem de négocier au mieux des sièges au conseil municipal de la ville. 
 
« Nous avons proposé de composer des listes respectant le vote des électeurs, en répartissant les places selon les nombres de voix au premier tour. Aucune des deux têtes de listes n’a voulu entrer dans la démarche de partenariat que nous proposions » annonce le MoDem dans un communiqué.Le MoDem laisse donc libre ses électeurs de choisir au second tour entre Georges Mothron (UMP) et Philippe Doucet (PS) :« Chaque électeur jugera, selon les questions qui lui paraissent prioritaires, de son vote du 16 mars. » La répartition des 1377 voix du parti de François Bayrou pourrait bien être déterminante dans un duel gauche-droite qui s’annonce serré.
 

Adrien Hilpert