L’ESSEC et la Caisse d’Epargne Ile-de-France Nord mettent en place le dispositif Antropia qui vise à soutenir la création et le développement d’entreprises à fort impact social. Ce dispositif conjugue l’accompagnement stratégique et le financement de l’entrepreneur dans ses premiers mois d’activité. Il peut être cumulé avec les autres réseaux de financement déjà en place comme prisme 95 (France Active) par exemple.
 
En 2008, il est prévu d’accompagner et de financer dix entrepreneurs sociaux, puis une vingtaine par an, avec un soutien financier moyen par entrepreneur compris entre 15 000 et 30 000 euros.
 
 Antropia c’est à la fois « un incubateur social et un fond d’amorçage philanthropique destinés à accompagner l’émergence de nouveaux entrepreneurs sociaux » précise l’ESSEC (photo) et la Caisse d’Epargne dans un communiqué. Si l’incubateur social lancé en 2005 par l’école de commerce est déjà mis en place, le fond d’amorçage des projets constitue la véritable innovation d’Antropia.
 
Plusieurs projets peuvent être soutenus par Antropia. Certains à double vocation sociale et économique comme des entreprises d’insertion ou des coopératives, d’autres présentant une innovation dans leur mission sociale ou humanitaire.
 
Les moyens prévus dans le cadre du dispositif Antropia sont multiples : de l’hébergement des entrepreneurs par l’ESSEC pendant la phase d’incubation de leur projet aux conseils techniques par les professeurs de l’Ecole, en passant par un soutien financier sous forme de prêt d’honneur ou de bourse grâce à la contribution de la Caisse d’Epargne IDF Nord.
 
Pour bénéficier de ce nouveau dispositif, il suffit de s’adresser à l’ESSEC pour monter un dossier. D’autres partenaires dans les différents réseaux d’entreprises peuvent également vous aiguiller dans vos démarches.
 
 

Adrien Hilpert