Jeudi matin, les employés de la Caisse d’Allocations Familiales du Val d’Oise sont appelés à faire grève pour protester contre la fermeture de permanences sur le département et la diminution de personnel. Un premier mouvement qui devrait être suivi d’autres dans les prochaines semaines.
 
La CAF du Val d’Oise serait-elle un terrain d’expérimentation en matière de réduction de coût du personnel ? C’est en tout cas ce que pensent les syndicats, qui appellent à la grève pour la matinée de jeudi. Le personnel gréviste se réunira devant les permanences de Cergy, Argenteuil et Sarcelles pour protester contre la diminution des salariés itinérants de la CAF comme les assistants sociaux, les conseillers en économie sociale et familiale ainsi que les techniciens conseillers itinérants. 200 salariés, sur les 620 que compte la CAF du Val d’Oise, sont concernés.
 
Des départs à la retraite non compensés
 
Ces derniers au nombre de 35 en 2006 ne sont plus que 15 en 2008 selon le syndicat CGT. En ce qui concerne les assistants sociaux, les effectifs devraient passer de 80 à 60. Les prochains départs à la retraite ne seraient en effet pas remplacés, toujours selon le syndicat. Le maillage des permanences devrait également souffrir d’une réorganisation : de nombreuses permanences administratives vont être supprimée. Si les ZUP (Zone d’Urbanisation Prioritaire) ne seront pas touchées, le syndicat craint pour les permanences situées en zone rurale.
 
D’autres actions sont d’ores et déjà envisagées. Le 14 avril, une grève de 55 minutes est proposée par les syndicats et le 6 mai, une action centralisée cette fois-ci à Cergy se profile.
 
Adrien Hilpert