Alors qu’elle avait déjà dépêchée une élue lors du rassemblement sous les fenêtres de l’inspection académique du Val d’Oise pour protester contre les fermetures de classe à la rentrée prochaine (lire l’article), la municipalité de Cergy va soumettre une motion au vote lors du conseil de ce soir.
 
 Dans le conflit qui oppose enseignants et parents d’élèves à l’inspection académique du Val d’Oise, la mairie de Cergy veut également faire entendre sa voix. Elle demande à l’Education Nationale de « débloquer dans le Val d’Oise, et à Cergy en particulier, les moyens nécessaires au respect du pacte républicain. » Dans le département, il est prévu de supprimer 178 postes d’enseignants dans les collèges et lycées. 83 établissements du premier degré sont menacés de fermeture de classes pour la prochaine rentrée.
 
Face à cette situation, le conseil municipal de Cergy va voter une motion jeudi soir. Le texte indique que les élus s’élèvent  « contre les projets de l’Inspection académique de fermer des classes dans plusieurs écoles maternelles et élémentaires de Cergy. Ces décisions sont graves car elles remettent en cause l’équilibre de ces établissements […] la qualité de l’accueil, les conditions de travail des enseignants et d’apprentissage des élèves. Surtout, ces décisions vont peser lourdement dans les établissements qui accueillent des élèves en situation de handicap ou des enfants de moins de trois ans. A Cergy, l’accueil des moins de trois ans est un enjeu capital d’intégration des enfants défavorisés. »
 
Pour le second degré, le texte dénonce aussi les « suppressions de postes et une explosion des heures supplémentaires au détriment de l’emploi public. Ceci entraîne un encadrement de moindre qualité, la disparition d’options dans les lycées, des classes surchargées. »
 

Adrien Hilpert