Avant même la grande manifestation lycéenne à Paris, des affrontements entre jeunes et policiers ont eu lieu aux abords du lycée Gustave Monod d’Enghien-les-Bains en fin de matinée.
 
 La tension monte au lycée d’Enghien. Déjà vendredi dernier des dégradations avaient été commises en marge de la manifestation. Ce mardi c’est carrément une centaine de jeunes gens encagoulés qui se sont invités pour participer à leur manière à la contestation lycéenne. Le lycée a dû être fermé l’après-midi pour apaiser les esprits. Interrogé par Le Post, le proviseur adjoint affirme que « ces jeunes n’étaient pas du lycée ». La manifestation de Paris aurait rassemblé 10 000 jeunes selon le syndicat lycéen UNL.
 
Selon le Parisien.fr, deux policiers ont été blessés dans les échauffourées et un magasin de Saint-Gratien vandalisé. La police aurait arrêté deux personnes.
 

Adrien Hilpert