Répondant à une question du député UMP du Val-d’Oise Axel Poniatowski, la secrétaire d’État chargée du commerce s’est prononcée en faveur de l’examen d’une proposition de loi sur le travail le dimanche. Un sujet qui semble faire l’unanimité dans le Val-d’Oise. Ecoutez les réactions du député UMP Axel Poniatowski et du président PS de l’agglomération de Cergy-Pontoise Dominique Lefebvre.

La question du travail le dimanche au centre commercial Art de Vivre d’Eragny-sur-Oise a été évoquée ce mardi à l’Assemblée nationale. Une intervention du député UMP Axel Poniatowski qui fait suite à une série de condamnations d’enseignes après des actions en justice menées par le syndicat FO. "Il n’est pas raisonnable qu’en Ile-de-France, les enseignes de bricolage, outillage, décoration, ameublement et loisirs soient fermés le dimanche, a déclaré Axel Poniatowski à l’Assemblée. Les actions judiciaires engagées par FO menacent la pérennité des entreprises et vont provoquer des plans de licenciements alors même que le personnel est largement favorable au fait de travailler ce jour-là".

Le député UMP de la deuxième circonscription du Val-d’Oise a souhaité que le gouvernement "demande sans attendre au préfet du Val-d’Oise de prendre un arrêté régularisant, au moins temporairement, la situation de ces centres commerciaux afin d’éviter une catastrophe sociale". Axel Poniatowski a également demandé quand la proposition de loi sur le travail le dimanche du député UMP Richard Mallié sera inscrite à l’ordre du jour prioritaire de l’Assemblée nationale.

Anne-Marie Idrac, secrétaire d’État chargée du commerce extérieur, qui a répondu à la question n’a pas fixé de date : " Je remercie M. Mallié d’avoir déposé une proposition de loi sur le sujet et j’espère comme vous que le Parlement aura prochainement à en débattre, a déclaré Mme Idrac.  Nous avons en effet à améliorer un système qui est devenu illisible et injuste, avec 180 possibilités coexistantes de dérogations au repos dominical. C’est un sujet de grande importance, puisque tous secteurs d’activité confondus, 5,8 millions de salariés déclarent travailler le dimanche, dont un noyau dur de 3,4 millions, ainsi que 1,6 million de non salariés."

O.Z.

Ecoutez les réactions du député UMP Axel Poniatowski et du président PS de l’agglomération de Cergy-Pontoise Dominique Lefebvre.