Stabilisation des prix de vente en région parisienne. Le baromètre SeLoger.com n’a pas constaté de véritable tendance générale sur le marché immobilier francilien au mois d’avril. Dans cinq départements, l’heure est à la consolidation, voire à une légère baisse des prétentions des vendeurs dans le Val-d’Oise (- 0,7 % depuis février).

Dans l’Essonne, les hausses de prix des dernières années sont oubliées. Les prix de vente se replient en dessous de 3 000 euros le m² (2 977 euros au mois d’avril). La demande reste soutenue en Seine-et-Marne et tire à la hausse les prix des mises en vente : + 1,8 % en trois mois. A 3 119 euros le m², les prix y ont progressé de 3,3 % en un an.

De même, les Hauts-de-Seine bénéficient encore de la forte demande d’une clientèle qui ne peut pas se loger à Paris. Les prix ont grimpé de 1,3 % en trois mois pour atteindre 5 224 euros le m². Les tarifs progressent cependant toujours deux fois moins vite qu’à Paris.

Pour les locations, demande soutenue et prix en hausse.
Dans les sept départements de la région parisienne, la demande locative reste forte depuis le début de l’année. Peu de baisses des prix à signaler à l’exception d’une correction de 1 % dans le Val-d’Oise. Au contraire, on note un bond de 1,2 % en Seine-Saint-Denis (soit 3,2 % de hausse annuelle à 16,85 euros le m² par mois). Même
progression pour les loyers du Val-de-Marne (3,1% sur un an).