Le maire d’Argenteuil est également le président du conseil d’administration de l’hôpital Victor Dupouy, dossier sensible durant la campagne des municipales. Pour la première réunion du CA, Philippe Doucet a décidé de retirer de l’ordre du jour un vote sur le plan d’économies prévu par l’ancien maire, Georges Mothron.
 
 L’hôpital d’Argenteuil est dans une situation financière délicate et le nouveau maire Philippe Doucet a hérité de la patate chaude. Ce mercredi lors de la première réunion du conseil d’administration de l’ère Doucet, le socialiste a préféré attendre que cette patate tiédisse. Un peu plus d’un mois après sa prise de fonction, le maire a décidé « de retirer de l’ordre du jour de la réunion un vote sur le plan d’économies, en indiquant qu’il souhaitait obtenir des informations complémentaires et des garanties quant à l’avenir des prestations assurées par le Centre hospitalier et la situation des agents. »

Dans un communiqué, la municipalité d’Argenteuil précise également son « intention d’écrire au Président de l’Agence Régionale Hospitalière et de lui solliciter en urgence un rendez-vous. »
 
Enjeu majeur de la campagne électorale, l’hôpital d’Argenteuil avait même suscité la venue de Ségolène Royal, invitée par le candidat Doucet afin d’« attirer l’attention des Argenteuillais et des pouvoirs publics sur la situation financière et l’avenir de celui-ci. » Philippe Doucet s’était alors engagé à suivre de près ce dossier. Si le premier conseil d’administration montre une certaine volonté de prendre les choses mains, les questions sur l’avenir de l’hôpital persistent.
 
Adrien Hilpert