La prochaine réunion du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU) de Cergy, qui aura lieu vendredi, s’annonce tendue. L’association étudiante Remed s’inquiète de « la volonté du président de l’université de remettre en question le vote du CEVU du 11 avril 2008 concernant l’élection du Vice-président étudiant » qu’elle a gagné. L’Unef, arrivé en tête lors du vote des étudiants avec 47% des voix, avait alors contesté cette élection par les membres du CEVU.
 
 Le 11 avril dernier, Guillaume Debeneix de l’association Remed (Rassemblement des Etudiants Motivés Et Dynamiques), a été élu Vice-Président Etudiant de l’Université de Cergy-Pontoise face à la candidate de l’Unef. Cette élection avait alors été contestée par l’Unef (lire le précédent article).  
 
A quelques jours de la réunion du CEVU, l’association Remed a publié un communiqué dans lequel elle « s’inquiète du souhait exprimé par Thierry Coulhon de placer un autre étudiant, en opposition avec les choix exprimés démocratiquement par l’ensemble de la communauté universitaire et par les représentants des étudiants. » Elle s’interroge également « sur la justification de ces choix qui vont à l’encontre d’un fonctionnement normal d’une université et souhaite que les décisions votées soient respectées. »
 
Interrogé par téléphone la direction de l’université n’a pas confirmé une telle prise de décision. En revanche, Thierry Coulhon, face à la contestation de l’Unef, va demander aux membres du CEVU de discuter de cette élection vendredi matin. Le CEVU, qui réunit représentants des enseignants-chercheurs, professeurs, IATOS, étudiants et personnalités extérieures, avait élu le 11 avril Guillaume Debeneix par 17 voix contre 9.
 
Adrien Hilpert