Depuis la fin de la trève hivernale, "trois expulsions ont lieu chaque jour", affirment les jeunes communistes de Sarcelles qui organisent une réunion samedi 17 Mai à 17h, à la salle Pablo Neruda de Sarcelles contre les expulsions locatives.

"Nous savons tous que ces familles une fois expulsées se retrouvent dans une situation de détresse sociale, les condamnant à l’humiliation et à l’exclusion, réagit le Mouvement Jeunes Communistes de Sarcelles. Cette pratique d’un autre âge a légalement repris, alors que la loi Dalo du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable prévoit que l’état doit garantir à toute personne un logement décent", dénoncent les communistes.

Et les communistes de montrer du doigt les bailleurs : "Malgré la hausse des loyers, des charges locatives et de leurs bénéfices nets, les bailleurs et en particulier la caisse des dépôts et consignations (Icade principal bailleur Sarcellois étant une de ses filiales) continuent leur politique d’expulsion à l’encontre des locataires en difficulté économique et sociale".