La municipalité d’Argenteuil s’associe aux revendications des enseignants. Son maire leur a fait savoir dans un courrier envoyé le 13 mai.

"Contrairement aux annonces du Ministère, la municipalité d’Argenteuil tient à rappeler qu’elle n’est pas signataire de la « Convention Darcos » sur le service minimum à l’école", fait savoir Philippe Doucet dans un communiqué.. Ainsi, le service d’accueil des enfants mis en place le 15 mai dans les écoles de la ville où tous les enseignants seraient grévistes ne s’inscrit pas dans ce cadre, il est le même que dans d’autres villes du Val d’Oise (Saint-Ouen-l’Aumone, Vauréal…) et vise à éviter que des enfants se retrouvent sans solution les jours de grève".

Afin de prévenir les difficultés prévisibles du 15 mai, le maire a écrit aux parents d’élèves les invitant fortement à ne pas présenter leurs enfants à l’école ce jour là.

Philippe Doucet dénonce les manipulations du Ministère dans ce dossier, "ministère qui sait pertinemment que la commune ne s’inscrit pas dans le dispositif de service minimum Darcos et se base sur un courrier obsolète de l’ancien Maire d’Argenteuil pour avancer aux médias de fausses informations".