Médaillée de bronze aux Championnats du monde d’Helsinki en 2005 sur 1500 m, Bouchra Ghezielle, du club de Franconville, sera entendue mercredi après-midi par la commission de discipline de la Fédération Française d’Athlétisme à la suite de son contrôle antidopage positif à l’EPO.

 L’athlète d’origine marocaine, qui a fait les beaux jours de l’équipe de France et du Franconville Athlétisme Val d’Oise (FAVO), risque jusqu’à six ans de suspension. Le contrôle positif subi par Bouchra Ghezielle avait été effectué de manière inopinée à Franconville lors de son entraînement. Elle était dans le collimateur de la fédération internationale d’athlétisme depuis un contrôle mouvementé au Maroc et une dénonciation l’été dernier.

 
Ghezielle a déjà beaucoup perdu dans cette histoire. Son entraîneur, Alain Lignier, a mis fin à leur collaboration, depuis l’annonce du contrôle positif de l’athlète, en mars dernier. La décision de la FFA sera mise en délibéré et notifiée à l’athlète par courrier recommandé.
 
Adrien Hilpert