Les adhérents MoDem d’Arnouville et de Gonesse « déplorent et dénoncent », dans un communiqué « la façon dont plusieurs maires et adjoints, récemment réélus, ont sensiblement augmenté leurs indemnités, de façon certes légale, mais politiquement indécente ».

Le Modem vise le maire socialiste de Gonesse dont les indemnités s’élèvent à 4700€ pour 27000 habitants et celui d’Arnouville où le maire UMP reçoit 3300€ pour 12300 habitants, « soit exactement la même indemnité que le maire de Garges qui ne s’est pas augmenté (3300€ pour….45000 habitants) », note Claude Tibi, candidat Modem aux municipales à Gonesse. Il taxe ces augmentations de « politiquement indécente » dans un communiqué des adhérents Modem de Gonesse et d’Arnouville.

Rien d’illégal cependant. Ces augmentations sont intervenues dans le cadre de la DSU (dotation de solidarité urbaine). L’article L 2123-22-5 permet aux maires et adjoints de bénéficier des indemnités correspondant à la strate démographique supérieure. « Les fonds alloués sont versés pour améliorer la qualité de vie des habitants de localités ayant des difficultés », conteste M. Tibi pour le Modem.

 
Le maire de Gonesse touche 3400€ nets
 
Ce communiqué du MoDem fait suite à l’article paru dans l’édition du Parisien du 22 avril, « Ces élus qui augmentent leurs indemnités ». Mais les adhérents du MoDem ne sont pas les seuls à avoir réagit. Jean-Pierre Blazy a préféré jouer la transparence. Il a chargé son adjoint aux finances d’expliquer ses revenus, en net plutôt qu’en brut pour plus de pédagogie certainement, dans le magazine municipal Le Gonessien.
 
« L’indemnité du maire est de 3431,87 € nets après prélèvement à la source. Les adjoints perçoivent 1016,79 € nets et les conseillers municipaux délégués 485,92 € nets » précise Michel Jaurrey, maire-adjoint chargé des finances. Il en profite pour égratigner un maire UMP au passage. « Ces indemnités sont plus faibles que dans d’autres communes. Pour ne prendre qu’un exemple, à Sannois, qui est une ville de taille comparable, le maire (UMP) gagne 3855,94 € nets » ajoute-t-il dans le magazine municipal.
 

L’herbe est toujours plus verte chez le voisin paraît-il.