Aussi appelée Fraction Nationaliste Armée Révolutionnaire, le FNAR a peut-être perdu l’un de ses membres cette nuit dans l’explosion qui s’est produite à Clichy-la-Garenne. Ce groupe terroriste s’attaquait aux radars installés dans le Val d’Oise, l’Oise et les Yvelines.
 
 Cette nuit, un homme d’une quarantaine d’années s’est grièvement blessé en manipulant un engin explosif. Lorsque les secours se sont rendus sur place, il aurait indiqué son appartenance au groupuscule FNAR. « Une importante quantité d’explosifs a été retrouvée dans l’appartement » assure le maire de Clichy-la-Garenne qui s’est rendu sur place à la suite de l’explosion. L’état de santé du blessé est jugé très sérieux.
 
La FNAR a revendiqué dix destructions ou tentatives de destruction de radars automatiques. Celui de Baillet-en-France sur la D104, détruit en février 2008 après une tentative en décembre 2007, a été revendiqué par la FNAR. Deux autres radars du Val d’Oise ont été les cibles d’attentats mais sans revendication. A Epinay-Champlâtreux sur la D316 le 9 avril dernier et à Saint-Gervais sur la D14, dans la nuit du 2 au 3 mai.
 

Adrien Hilpert