Le président PS du Conseil général du Val-d’Oise apporte son soutien au Président du Conseil régional et président du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) qui souhaite que 17 milliards d’euros soient consacrés, sur les dix ans à venir, au déplacement des Franciliens rien que pour les transports collectifs.

Didier Arnal se dit « totalement favorable » à la proposition de Huchon de réunir autour de lui dans les prochains jours le maire de Paris, les présidents de Conseil généraux et les principaux opérateurs institutionnels, publics et privés, susceptibles de participer au financement de ce plan d’urgence pour les transports. « Les collectivités territoriales sont prêtes à y prendre toute leur part. A l’Etat maintenant, au-delà des seuls effets d’annonce, d’honorer les engagements déjà pris (Contrat de Projet Etat-Région, Grenelle de l’environnement, Plan banlieues…) et de contribuer à la hauteur des enjeux », réagit le président du Conseil général du Val-d’Oise.

Ce dernier note que les Valdoisiens « pâtissent quotidiennement d’une situation encore très dégradée ». Le Président du Conseil général du Val d’Oise se dit « vigilant » au respect des engagements pris, notamment quant "à la poursuite des nécessaires améliorations de service sur les lignes A et D du RER, comme il l’est déjà pour les tarifs".