Voté par le Conseil régional et doté d’un budget de 7,7 M€, un plan sur la période 2007-2012 et comprenant douze actions a été lancé et confié à la Chambre de commerce et d’industrie de Versailles Val-d’Oise/Yvelines.
 
Secteur-clé du tissu industriel dont elle est à la fois fournisseur et cliente, rouage essentiel de l’activité économique en général, la mécanique subit encore le contre coup de la politique de tertiarisation de la région initiée par les pouvoirs publics à la fin des années 60. Même si, avec près de 5 500 entreprises et 91 000 emplois (18 % des effectifs de l’industrie), elle reste la deuxième région mécanicienne derrière la région Rhône-Alpes, la filière doit encore plus évoluer et s’adapter aux donnes du marché.

Qu’ils soient sous-traitants, fabricants de biens d’équipement mécanique ou fournisseurs de matériel de précision, l’enjeu est le même pour les acteurs de la filière : assurer la pérennité de leur entreprise dans un contexte de pression accrue sur la qualité, les coûts et les délais. En effet, les entreprises sont soumises à la concurrence des pays à bas coûts, à la hausse du prix des matières premières, à la parité euro/dollar ainsi qu’à la diffiiculté de recruter des jeunes.

Le plan d’actions du Comité mécanique a pour mission d’aider les entreprises de la filière à faire face à cette situation. Répondre à leurs questions, leur apporter des solutions adaptées à leurs besoins, mettre en place une stratégie de développement, de recrutement ou revaloriser l’image de la filière sont autant d’objectifs ambitieux et nécessaires.

Voté à l’unanimité par le Conseil régional le 29 novembre dernier et doté d’un budget de 7,7 M€, ce plan, qui porte sur la période 2007-2012, comprend douze actions articulées autour de deux axes : l’image de la filière et l’appui au développement des entreprises. Chacune des actions est portée par un des neuf membres du Comité mécanique : les CCI d’Ile-de-France (CCIV, CCIP, CCI de l’Essonne et de Seine et Marne, CRCI Paris Ile de France), le Cetim, la FIM, le CRITTMECA, les CCI du 77 l’UIMM du 77.

Le Conseil Régional Ile-de-France a identifié la filière mécanique comme l’une des 9 filières prioritaires de la Région. Ces filières sont instaurées par le conseil régional, dans le même esprit que la politique de pôles de compétitivité menée par l’État, suivant le Schéma Régional de Développement Economique adopté le 5 octobre 2006 et le Contrat de Projet État-Région voté le 16 février 2007. Le conseil régional a entériné le rôle de la Chambre de commerce et d’industrie de Versailles Val-d’Oise/Yvelines comme « tête de réseau » de la filière sur la région via la structure qu’est le Comité mécanique.