Dans un article paru ce jour, le quotidien du soir revient sur le redécoupage des circonscriptions électorales. « Un chantier d’un an », indique Le Monde qui rappelle, au passage que la 2e circonscription du Val-d’Oise est la plus peuplée de France. Un 10e député est donc envisageable.

Le Conseil constitutionnel a jugé, le 29 mai, "impératif" un nouveau découpage. La tâche a été confiée à Alain Marleix, le secrétaire d’Etat chargé des collectivités territoriales. « Mais aussi "Monsieur élections" de l’UMP », précise Le Monde. Casse tête en perspective : le nombre de députés ne pourra excéder celui, actuel, de 577. "Mon objectif est de découper le moins possible, a déclaré M. Marleix. Si je peux ne redécouper que la moitié des départements, je serai ravi."

En juin 2005, un groupe de travail mis en place par Dominique de Villepin et présidé par le conseiller d’Etat Pierre Bordry avait procédé à une étude préalable en vue d’une révision de la carte électorale. Il en ressortait que le Val-d’Oise gagnerait un siège. Il faut dire que la 2e circonscription du Val-d’Oise, où l’UMP Axel Poniatowski a été élu, est la plus peuplée de France avec 188 134 habitants. Soit plus de deux fois le département de La Lozère (73 509 habitants en 1999) qui compte deux députés.

« C’est un chantier d’au moins un an qui s’ouvre, indique Le Monde. Il suppose, d’ici à la fin 2008, le vote d’une loi d’habilitation précisant les règles du découpage afin de permettre au gouvernement de procéder par ordonnances ; une loi organique sur les représentants des Français de l’étranger ; une loi ordinaire fixant les attributions et la composition de la commission indépendante, qui ne pourra travailler qu’une fois connus les résultats définitifs du recensement, promis par l’Insee à la fin de l’année. »

Lire l’article du Monde