A Sarcelles, 1200 logements sont mis en vente par Icade, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations. A terme ce sont 3700 logements qui sont concernés soit près de 40% des logements sociaux de la commune. Les locataires par l’intermédiaire du Collectif Logement 95 dénoncent « la privatisation et la marchandisation de ces logements. »
 
 Flambée des charges, augmentation des loyers, les craintes des locataires d’Icade à Sarcelles sont multiples. Pour le Collectif Logement 95, la manoeuvre financière ne fait aucun doute et accuse Icade de se « faire de l’argent sur le dos des locataires ». L’association trouve l’opération d’autant plus « scandaleuse » que « ces logements ont été financés par de l’argent public (la Caisse des Dépôts) et les loyers des locataires. »

Garder le statut social   
 
Le Collectif Logement 95 Est demande à ce que ces logements soient transférés à un organisme HLM Public pour qu’ils gardent leur statut social. Il demande aux élus d’intervenir « auprès de la Caisse des Dépôts, du ministère du Logement et des Finances pour empêcher la privatisation et la marchandisation de ces logements. » L’association voit même une solution avec Val d’Oise Habitat « qui pourrait reprendre ces logements et assurer une mission de service public auprès des locataires. »

La problématique risque de s’étendre prochainement au-delà de Sarcelles. Selon le Collectif Logement 95, ce sont près de 8000 logements sur le Val d’Oise « qui sont menacés de perdre leur statut social et livré à des sociétés anonymes. »
 

Adrien Hilpert