Le maire d’Argenteuil, Philippe Doucet, également président de l’Office HLM d’Argenteuil-Bezons, a demandé que tous les locaux soient exclusivement affectés aux activités commerciales. En d’autres termes l’UMP Georges Mothron devra trouver une autre permanence dans les prochains mois. Celle d’Alain Leikine, dissident socialiste lors des élections municipales, est aussi concernée.
 
« Il nous fout à la porte » déplore l’opposition municipale d’Argenteuil dans un communiqué. L’ancien maire UMP, Georges Mothron, mais aussi le conseiller général DVG, Alain Leikine, vont devoir se trouver d’autres locaux pour tenir leur permanence. En effet, Philippe Doucet a décidé que seuls les locaux à vocation commerciale seront désormais hébergés par l’Office HLM d’Argenteuil-Bezons. Une décision qui ne concerne pour l’instant que les baux de Georges Mothron et Alain Leikine, anciens adversaires du maire socialiste lors des dernières élections.     
 
« Le Maire avance de prétendues raisons de redynamisation commerciale à cette éviction… c’est se moquer du monde » déplore Xavier Péricat dans un communiqué. Il va même plus loin en dénonçant l’attitude de Philippe Doucet : « tout ce qui n’est pas à l’unisson du Maire n’a plus droit de cité à présent à l’image des droits de réponses et des tribunes de l’opposition refusés malgré l’obligation qui en est faite par la Loi. » «  A l’époque où Georges Mothron présidait l’Office, Robert Hue ou Alain Leikine avaient obtenu un bail de l’Office en plein centre ville d’Argenteuil » précise le conseiller municipal de l’opposition.
 
Si les premiers concernés par ce choix de Philippe Doucet sont aussi ses principaux adversaires politiques, la mairie a tenu à préciser au Parisien qu’un « diagnostic de l’occupation de l’ensemble des locaux commerciaux est prévu. »
 
Adrien Hilpert