Après une action coup de poing lundi, les policiers municipaux de Val-et-Forêt, qui annonçaient une grève illimitée, ont repris le travail aujourd’hui. Ils comptent cependant maintenir la pression. D’autres actions sont envisagées après les vacances d’été.
 
 « C’était un coup de semonce. Nous savions que nous n’allions pas pouvoir tenir plus d’une semaine avec l’arrivée des vacances. Mais nous voulions que ça se sache sur la voie publique et on a réussit » explique Emmanuel Chesneau, président CFTC de Val et Forêt. Dès lors les policiers municipaux de la communauté d’agglomération ont repris le travail dès ce matin. Pourtant Alain Goujon, président de Val-et-Forêt, n’a pas reçu de délégation contrairement aux souhaits des manifestants. Cependant, les agents des services de Police Municipale intercommunale restent sur leurs gardes.
 
« Nous sommes toujours motivés et ils pourront s’en rendre compte la première quinzaine de septembre. Si jamais rien ne se passe, nous ferons une action par mois jusqu’à décembre » conclut Emmanuel Chesneau.

Enfin, la direction de Val-et-Forêt a tenu à préciser que seuls les policiers municipaux de la communauté d’agglomération étaient concernés par ce mouvement de mécontentement contrairerement à ce que nous avions affirmé dans notre article hier "Le personnel de Val-et-Forêt en grève illimitée".
  
Voir le reportage de VOtv sur cette manifestation
 

Adrien Hilpert