Les Verts du Val d’Oise dénoncent le projet de circuit de F1 près de Sarcelles (lire l’article). Dans un communiqué, François Delcombre souligne les contradictions du Conseil Général qui affirme prendre « le tournant du développement durable » et se lance dans un projet polluant.
 
« On croit rêver ! » s’exclame François Delcombre, candidat Verts à l’élection municipale de Soisy, concernant l’annonce du projet de circuit de F1 dans le département. Alors que la couverture du Val d’Oise Mag annonce « Le conseil général prend le tournant du développement durable », « le premier projet dont les citoyens entendent parler est la construction d’un circuit de formule 1, porté par deux éminents membres de la nouvelle majorité élus de Sarcelles (NDLR : Didier Arnal et François Pupponi). » 
 
Victime de la mode ?
 
« A l’heure où le baril de pétrole est à plus de 130 dollars et où les effets destructeurs sur l’équilibre planétaire des émissions de CO2 sont enfin universellement reconnus, ce n’est pas e ce genre de projet dont a besoin le XXIe siècle » estiment les Verts, qui prônent une meilleure utilisation des deniers publics. Ils réclament des « projets qui améliorent la vie des habitants tout en intégrant les contraintes écologiques et non pas en développant des nuisances et pollutions supplémentaires. »
 
Enfin, les Verts dénoncent « ces pratiques qui consistent à adopter le vocabulaire à la mode, à faire croire aux citoyens que l’autorité publique se préoccupe d’écologie, alors que, dans les faits, tout est organisé pour que rien ne change. »
 
Une fois n’est pas coutume, le parti écologiste rejoint Yanick Paternotte (lire l’article) pour s’élever publiquement contre ce projet.
 
Adrien Hilpert