Les effets de la libéralisation de la carte scolaire commencent à se faire sentir pour l’entrée au collège. Dans le département, les demandes de dérogation au collège ont ainsi augmenté de 58%, avec 1767 demandes contres 1028 l’année dernière. 90% de ces demandes sont accordées.
 
 La liberté de choisir le collège de son enfant était cette année offerte à tous les parents, dans la limite des places disponibles dans les établissements. Les familles valdoisiennes en ont largement profité. Pour la rentrée 2008, l’inspection académique du Val d’Oise a enregistré en tout 1767 demandes de dérogations et en a accordé 1589.
 
Choisir le bon collège dès l’entrée en 6ème
 
Sur ces 1767 demandes de dérogation au collège faites dans le département, presque 58% concernent l’entrée en classe de 6ème. Proportionnellement, c’est moins qu’en 2007 mais cette année 99% des demandes sont satisfaites. Seules 85% d’entre elles l’étaient l’année dernière. Le Val d’Oise fait partie des départements où l’augmentation des dérogations est la plus forte. L’académie de Versailles annonce de son côté une hausse de l’ordre de 50%. Mais toutes les académies n’ont pas encore les chiffres définitifs.
 
Le lycée Montesquieu d’Herblay affiche complet
 
Si l’inspection académique n’a pas encore livré les chiffres concernant les lycées, un problème lié à la libéralisation de la carte scolaire a déjà fait surface à Herblay. Une trentaine d’élèves du collège privé Saint-Charles n’a pas pu s’inscrire au lycée Montesquieu d’Herblay (NDLR : premier lycée public du Val d’Oise pour le taux de réussite au baccalauréat), faute de place. Priorité étant faite aux collégiens du secteur public, ils ont essuyé un refus du proviseur au moment de leur inscription. Le lycée affichait alors complet. Après avoir exprimé leur colère puis rencontré l’inspectrice d’académie, ils ont finalement obtenu gain de cause et le lycée Montesquieu devra accueillir ces 30 élèves, sans pour autant créer une classe supplémentaire.
 

Adrien Hilpert