Le projet de création d’un parc éolien aux portes du Val d’Oise divise. Pour le député de la 1ère circonscription du Val d’Oise, cette initiative est une « connerie ». De leur côté, les Verts affirment que « l’avenir énergétique de notre société est dans le développement des technologies comme l’éolien. »
 
 Dans son édition du 2 juillet, Le Parisien révélait le soutien de Philippe Houillon à l’association « Touche pas à mon bled », opposée à l’implantation d’éolienne à Tourny dans l’Eure. Lors d’une réunion organisée le 20 juin à Saint-Clair-sur-Epte, à une dizaine de kilomètres de Tourny, le député de la 1ère circonscription a même parlé de « connerie » pour qualifier ce projet. « Les participants ont dénoncé la défiguration des paysages par ces éoliennes géantes (150 m) mais aussi, ce qui est moins connu, les graves nuisances pour la santé des personnes (le bruit peut perturber le sommeil jusqu’à deux kilomètres de distance et les flashes lumineux émis entraîner des troubles psychiques), ainsi que la perturbation des ondes radar et de la réception télé » affirme Philippe Champy sur le site Internet des Amis du Vexin Français. « Des craintes infondées » selon les Verts du Val d’Oise
 
Un recours déposé pour l’annulation du permis de construire
 
« Touche pas à mon bled » mène le combat avec une autre association « Sauvegarde des Villages du Canton d’Ecos menacé par l’éolien » (SVCEME). Ces deux collectifs rassemblent environ 80 adhérents et sont fermement opposés au projet. La SVCEME a même déposé un recours devant le tribunal administratif pour demander l’annulation du permis de construire révélait le quotidien Normandie. L‘implantation des six éoliennes se situant dans l’Eure, les possibilités de recours de Philippe Houillon pour s’y opposer sont maigres. Surtout que les habitants de Tourny y sont largement favorables. Une chose est sûre, les éoliennes ne feront pas leur apparition dans la 1ère circonscription du Val d’Oise.
 
Face à la prise de position du maire de Pontoise, les Verts du Val d’Oise ont pris la leur. Ils « préfèrent être dans le vent et soutiennent donc cette démarche de création d’un parc éolien à Saint Clair sur Epte. » Enfin, ils invitent le député « à aller découvrir des parcs éoliens récemment construits. »
 
Adrien Hilpert