Sanctionnée à trois ans et demi de suspension par la commission de discipline de la fédération d’athlétisme, Bouchra Ghezielle a vu cette sanction augmentée en appel. L’athlète de Franconville avait été contrôlée positive à l’EPO lors d’un entraînement en mars dernier.
 
 Alors que Bouchra Ghezielle attend la décision du tribunal des référés de Pontoise (lire l’article) remise au 5 août, sa suspension a été aggravée en appel par la commission de la Fédération Française d’Athlétisme. De trois ans et demi, elle est passée à quatre. Face à cette décision, l’athlète de Franconville devrait également déposer un recours au tribunal administratif. Dans cette affaire, Bouchra Ghezielle a déjà perdu sa participation au Jeux Olympiques de Pékin.
 
Adrien Hilpert