90% des salariés de la plate-forme aéroportuaire de Roissy viennent travailler en voiture et les axes routiers arrivent à saturation. Face à ce constat, le collectif « Vivre et venir travailler en transport en commun à Roissy et ses alentours » a lancé une pétition pour « un véritable plan d’urgence régional de transport en commun. »
 
 Les revendications du collectif « Vivre et venir travailler en transport en commun à Roissy et ses alentours » sont multiples : modernisation des voies et rames des RER B et D pour une meilleure régularité, le tarif unique de la carte orange, amélioration significative du confort et de l’accueil dans les gares, aboutissement des projets de Tangentielle Nord, barreau RER B au RER D et enfin l’engagement financier de l’Etat et des pouvoirs publics.
 
Créé à l’initiative d’élus et de militants du Val d’Oise et de Seine-Saint-Denis, ce collectif fait signer une pétition aux usagers du RER. Ils seront à la gare de Garges-lès-Gonesse jeudi entre 17 et 19 heures pour faire connaître leurs revendications.
 
Enfin la pétition sera remise à Christian Blanc, Secrétaire d’Etat chargé du développement de la Région Capitale et notamment du projet de Grand Paris.
 
 
Adrien Hilpert