Le président PS du conseil général du Val d’Oise s’étonne que la Ministre de la Santé n’ait pas saisi l’occasion de sa visite jeudi matin à Cergy pour "rassurer les acteurs de la santé du Département sur l’évolution de la carte hospitalière actuellement envisagée pour le Val d’Oise".

 Didier Arnal note ainsi qu’aucune réponse ne lui a été apportée au courrier qu’il  a adressé à la ministre de la Santé "il y a déjà plus d’un mois" et dans lequel il sollicitait un rendez-vous rapide. "Des menaces importantes pèsent pourtant sur plusieurs hôpitaux valdoisiens qu’il s’agisse par exemple de la disparition envisagée de l’activité moyen et court séjours du site de Montmorency du Groupe Hospitalier Eaubonne Montmorency ou de la dégradation persistante de la situation de l’hôpital d’Argenteuil", déclare le président PS du Conseil général.

Didier Arnal craint que "ces silences répétés (…) ne cachent dans les faits des décisions gouvernementales qui mettraient en péril l’égalité de tous devant l’accès aux soins".