Fidèle à une esthétique artistique où l’exigence cohabite avec esprit d’ouverture, cette manifestation confirme son attachement à diffuser un jazz ouvert au monde. Un festival nomade qui s’implantera dans un certain nombre de communes du Val-d’Oise.

 De créations en découvertes, la programmation offre un panorama de musiciens majeurs et de jeunes talents, mêlés et uniques. Les pianistes Bojan Z et Eric Legnini, exceptionnellement réunis dans une conversation à mains nues, seront à Méry, pendant que le jeune Tigran Hamasyan livrera son lumineux talent à Mériel en compagnie des frères Moutin.

A Eragny, Yves Robert  interrogera de manière (im)pertinente sur le pouvoir de l’argent, quand à St-Ouen-l’Aumône, Anne Ducros ouvrira le bal. 

En partenariat avec L’apostrophe, Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val-d’Oise, s’annonce la  Nuit du Jazz ; pas moins de trois concerts nous tiendront en éveil : l’inoubliable Rigolus,  le mystérieux et fascinant spectacle de David Chevallier, entre musique de la Renaissance et d’Aujourd’hui, et enfin la presque légende du jazz, John Scofield qui nous honore de son tout nouveau projet « Piety Street Band ».

Youn Sun Nah fera une escale remarquée avec Isabelle Olivier ; le « malpoly instrumentiste » Bernard Lubat  sera à Auvers, Patrice Caratini et son Jazz Ensemble  à Jouy-le-Moutier et le trio inédit et aventurier composé de Riccardo Del Fra, Glenn Ferris, Alain Jean-Marie qui nous convie à un Intime in time, marquera la clôture de cette édition.

LE PROGRAMME

Samedi 18 octobre  Auvers-sur-Oise à 18h30
Maison de L’Ile  Rue Marcel Martin 95430 Auvers-sur-Oise
Entrée libre sur réservation

Présentation de l’édition 2008
Concert suivi d’un cocktail

1/  Pierre de BETHMANN/David El MALEK Duo
Pierre de Bethmann, piano, David El Malek, saxophone ténor
Premier prix du Concours de La Défense en 1994, pianiste du trio Prysm dont la qualité a été récompensée par un succès dépassant largement les frontières hexagonales, Pierre de Bethmann avec 7 albums à son actif salués par la presse, poursuit son goût de l’aventure musicale en Duo avec David El Malek pour inaugurer sa saison de résidence au sein de Jazz au fil de l’Oise.
Variations de climats et bien des audaces seront au rendez-vous du répertoire composé de standards et de quelques compositions originales.

2/  Sophie ALOUR Uncaged Quartet
Sophie Alour, saxophone ténor, Laurent Coq, piano, Fender Rhodes,
Yoni Zelnik, contrebasse, Karl Jannuska, batterie
Séduite par la clarinette classique dès 13 ans, son histoire d’amour avec le saxophone ténor a commencé à 19 ans, après avoir écouté « In a Silent way » de Miles Davis… Son parcours de jazzwoman ressemble à tous ceux qui ont choisi de s’adonner à cette musique : jouer le plus possible dans les clubs, en sidewoman, se mesurer à ses aînés, intégrer plusieurs groupes, composer …et s’imposer ; le  2ème album de Sophie Alour, « Uncaged » (Nocturne) nous souffle son indépendance d’esprit, son engagement et délivre un son profond et intense partagé avec ses partenaires de la première heure, de premier choix et surligné de 4 clés par Télérama, SVP !
 
Vendredi 7 novembre Saint-Ouen-l’Aumône à 21h
Tarif plein : 18 €/tarif réduit : 15 €
Centre Culturel L’imprévu  23 Rue du Général Leclerc  95310 Saint-Ouen-L’Aumône

1/ Chloé CAILLETON/Armel DUPAS  Ease of Sunrise Duo
Chloé Cailleton, chant, Armel Dupas, piano
Ce jeune tandem, issu du CNSM de Paris/département Jazz et Musiques improvisées dirigé  par Riccardo Del Fra, évolue déjà dans la cour des grands avec un nombre impressionnant de collaborations : Voice Messengers, L’Araignée de l’Eternel (Création du Théâtre de la Ville, Paris) … pour Chloé Cailleton ; Georges Paczynski, Trio Aka Moon, Arnaud Desplechin (en prêtant ses improvisations dans son dernier film  Un conte de Noël)… pour Armel Dupas.
Dans ce projet Ease of Sunrise,  la pratique du duo est si habilement maîtrisée, que la musique vole et danse sur un répertoire rarement interprété avec autant de personnalité.

2/ Anne  DUCROS Urban Tribe Quartet
Anne Ducros, chant, Ludovic de Preissac, piano, Manu Marchès, contrebasse, Benjamin Henocq, batterie
Le jazz dans la peau, Anne Ducros a du cran, soul, scat et verve à revendre ! Artiste accomplie parvenue à une éclatante maturité, son Urban Tribe  (Dreyfus Jazz/Sony BMG) confirme les succès que lui avaient assurés ses précédents opus Close Your eyes et Piano, piano. Invitée du festival, édition 7, la dame poursuit son ascension et sa démarche en puisant dans un répertoire de standards de jazz ou de pop assortis de titres originaux magistralement écrits par Olivier Hutman qui resteront dans nos têtes. Souverainement servie par une rythmique française de haut vol, Anne Ducros nous offre une affiche des plus alléchantes, Hot en couleurs pour cette soirée inaugurale de la présente édition.
 
Samedi 8 novembre Osny à 20h30
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Chapelle du Château de Grouchy  Rue William Thornley  95220 Osny

Giovanni  MIRABASSI  Trio

Giovanni Mirabassi, piano, Gianluca Renzi, contrebasse et basse, Leon Parker, batterie
Giovanni Mirabassi faisait déjà partie de notre précédente édition, en piano solo.  Admiratifs, vous en redemandez ! Vous découvrirez cette fois le pianiste de Pérouse, disciple d’Aldo Ciccolini et d’Enrico Pieranunzi, avec son dernier trio, formule qu’il affectionne et qui s’appuie sur le batteur phénoménal américain Leon Parker et le contrebassiste italien Gianluca Renzi. Un album paru en 2008 « Terra Furiosa » (Discograph) scelle leur association pour le meilleur et on ne boude pas notre plaisir !

Dimanche 9 novembre   L’Isle Adam à 17h

Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Maison de L’Isle Adam  3 Avenue Abbé Breuil 95290 L’Isle Adam

Ciné concert
CINE X’TET Bruno REGNIER & Buster Keaton

Bruno Régnier, composition et direction, Alain Van Kenhove, trompette,
Jean-Louis Pommier, trombone, Vincent Boisseau & Olivier Themines, clarinettes, Rémi Dumoulin, saxophone ténor et clarinettes, Jean-Baptiste Réhault, saxophones, Pierre Durand, guitare, Frédéric Chiffoleau, contrebasse
Autour de deux  films muets des années 20 de Buster Keaton, "The Play House" (22’) dans un genre plus onirique et "Sherlock Junior" (45’) parmi les plus burlesques, le Ciné X’tet de Bruno Régnier tisse autour de ces « toiles » une musique improvisée, intimiste accompagnant ce voyage entre rêve et réalité, en lieu et place du traditionnel pianiste. Une sorte d’écran « colorisé » d’une écriture pleine d’humour offre de nouvelles perspectives au merveilleux soliste qu’est Buster Keaton, surlignant poésie et magie qui s’en dégagent. Un spectacle à déguster en famille !
La Compagnie "A suivre…"/Bruno Régnier est portée par le Conseil Régional du Centre et aidée par le ministère de la Culture et de la Communication/direction régionale des affaires culturelles du Centre au titre de l’aide aux ensembles conventionnés. Le Ciné X’tet est membre de l’Association Grands Formats.

Jeudi 13 novembre   Auvers-sur-Oise à 21h30
Entrée libre sur réservation au 01 30 36 16 50 / www.sousleporche.com
Restaurant "Sous le Porche"  Place de la Mairie  95430 Auvers-sur-Oise

Chloé CAILLETON/Armel DUPAS  Ease of Sunrise Duo

Chloé Cailleton, chant, Armel Dupas, piano
La pratique du duo est si habilement maîtrisée, que la musique vole et danse sur un répertoire rarement interprété avec autant de personnalité.  L’avenir du jazz ! 
 

Vendredi 14 novembre  Méry-sur-Oise à 21h
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Bibliothèque du Château   3 Avenue Marcel Perrin  95540 Méry-sur-Oise

BOJAN Z/Eric LEGNINI Duo – Création

Bojan Zulfikarpasic, Eric Legnini, pianos
Deux pianos sur scène et deux musiciens de la même génération vont s’écouter, se stimuler, se répondre et créer une musique inouïe.
Bojan Z, né en Yougoslavie, a œuvré avec Henri Texier, Michel Portal, Julien Lourau…en même temps qu’il a accumulé 4 albums sous son nom dont un album solo, tous qualifiés d’innombrables récompenses ; il se distingue par une capacité invraisemblable à toujours surprendre et nous assène un jazz puissant et inspiré, teinté de ses racines balkaniques.
Eric Legnini, né en Belgique a multiplié les collaborations avec Stefano Di Battista, Flavio Boltro, Stéphane Belmondo… avant d’exprimer son talent pour lui-même et de sortir deux albums en qualité de leader, salués par la presse ; il jouit d’une force tranquille qui lui fait aimer un jazz festif, dansant assorti d’un groove inégalé. Vous l’aurez compris, une grande première s’annonce !

Samedi 15 novembre  Mériel à 20h30
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Espace Rive Gauche  Rue des Petits Près  95630 Mériel 

1/ Anne PACEO Trio

Anne Paceo, batterie, Leonardo Montana, piano, Joan Eche-Puig, contrebasse
Anne Paceo écume les nuits de La Fontaine, du Duc des Lombards, du Laboratoire de Création…et même du Smalls à New-York où remarquée par Billy Hart, il lui confie les baguettes en plein milieu du deuxième set, devant Winton Marsalis, Ben Street et Adam Cruz.
Son groupe remporte en 2006 le Tremplin du Festival Jazz à St Germain des Près et elle-même se voit décerner le prix jeune talent du Festival de Montauban en 2007.
Un trio de jeunes et talentueuses pousses du CNSM de Paris, à la tête duquel la batteuse, Anne Paceo, à fleur de peaux, enthousiasme par sa joie de jouer.

2/ Tigran HAMASYAN New Era Trio

Tigran Hamasyan, piano, François Moutin, contrebasse, Louis Moutin, batterie
Révélation du festival de jazz de Yerevan en 2000, premier prix de la catégorie jazz instrumental du concours de Juan-les-Pins en avril 2003, prix Thelonious Monk en 2006 décerné par le jury prestigieux composé de Wayne Shorter, Stevie Wonder et présidé par Herbie Hancock…ce  jeune pianiste qui a intégré le fameux collège américain UCLA (Los Angeles) et a poursuivi ses études musicales à l’Université de Californie du Sud (USC), né en 1987, est en train de conquérir le monde du jazz. L’écoute de son troisième album « New Era » (Nocturne) révèle un pianiste en pleine maturité avec un langage original intégrant l’héritage de ses prédécesseurs (Bill Evans, Keith Jarrett) et les accents de son pays. Sa jeunesse, son lumineux talent, la ferveur que notre public lui a manifestée lors de sa prestation en solo l’année dernière, ont à nouveau imposé sa présence sur notre scène, cette fois en trio avec la brillante rythmique composée de François et Louis Moutin. La passion de la Musique à l’état pur.

Dimanche 16 novembre  Eragny-sur-Oise à à 17h
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Ecole primaire Pablo Neruda  221 Bd des Aviateurs Alliés  95610 Eragny-sur-Oise

Yves ROBERT L’Argent
Yves Robert, trombone, Elise Caron, voix, Stéfanus Vivens,  clavier, ordinateurs, Jean-Philippe Morel, contrebasse & basse électrique
L’argent, son pouvoir, un thème universel qui nous est cher ! l’ennui ne sera pas de mise pour cette oeuvre où Yves Robert, tromboniste leader, convoque la chanteuse Elise Caron (vous avez sans doute déjà rencontré son grain de beauté et de folie), Stéfanus Vivens, Jean-Philippe Morel, mais aussi un décor sonore constitué de paroles d’experts : un psychanalyste, un philosophe, un économiste. « …Comédie musicale ou cantate moderne, la virtuosité du tromboniste-organisateur de sons  permet que le résultat  de cette mixture soit un spectacle que l’on peut appréhender  à plusieurs niveaux ». Une enquête contemporaine et musicale originale, qui associe sens et sensualité, discussion et émotion sonore d’une façon drôle, légère et profonde.

Mardi 18 novembre  La Roche-Guyon à 20h30

Tarif plein 13€ / tarif réduit 8€
Château  1 Rue de l’Audience  95780 La Roche-Guyon

Pierre de BETHMANN 
Pierre de Bethmann, piano solo
Son diplôme en poche de management de l’ESCP en 1987, de formation musicale classique, Pierre de Bethmann s’est tourné assez tôt vers le monde du jazz de façon totalement autodidacte. En 1989, il complète son apprentissage musical par un an au sein du Berklee College of Music à Boston (USA). Contre toute attente, il décide en 1995 de devenir musicien.
Avec une discographie impressionnante, Pierre de Bethmann, artiste complet dont nous louons les qualités de pianiste, d’arrangeur et de compositeur est aussi un homme d’engagement en capacité de cristalliser autour de ses projets musicaux les plus grands talents, ce qui n’est pas le plus aisé. Ajoutons, que le département Jazz du CNSM de Paris s’est enrichi pour la rentrée prochaine du pédagogue qu’il est tout autant, au piano et aux côtés de Hervé Sellin. Puriste dans l’âme et d’une grande humilité, nous approcherons ici l’âme complexe et riche de Pierre de Bethmann dans une conversation intime avec son instrument. Régalant.
 
Vendredi 21 novembre  Pontoise à 18h30
Tarif unique : 30 €
L’apostrophe/Théâtre des Louvrais, Scène nationale de Cergy-Pontoise & du Val d’Oise  Place de la Paix  95300  Pontoise

La Nuit du Jazz
1/ RIGOLUS

Thomas de Pourquery, saxophone alto & soprano, chant, Sylvain Rifflet, saxophone ténor & soprano, flûte piccolo, voix, Fabrice Theuillon, saxophones baryton et soprano, Stéphane Decolly, basse électrique, Gaël Chosson, caisse claire, percussions, danse, paroles, Nicolas Larmignat, grosse caisse, cloches, cymbales
Ils s’autoproclament : « mégalo-rock ex-fanfare ». Le ton est donné !
Thomas de Pourquery et Sylvain Rifflet, issus du CNSM de Paris, fondent Rigolus dont la musique serait l’incarnation la plus libre de tout leur bagage musical et la plus déjantée possible.
Le groupe développe un son aux frontières des styles les plus éloignés, au carrefour jusque là inconnu du Rock’n’roll, musiques Classiques, musiques du Monde, des Jazz et des tubes éternels de notre adolescence ; le tout étoffé de chorégraphies à mi-chemin entre le Full Monty et le Lac des Cygnes. Constituée d’envolées lyrico-parodiques ou thèmes imparables, la musique, pour autant, ne cède jamais à la facilité sous la férule de cette bande de joyeux drilles qui n’a qu’une ambition, nous faire du bien.

2/ David CHEVALLIER Gesualdo Variations & l’Ensemble A SEI VOCI

David Chevallier, guitares, Christophe Monniot, saxophones, Guillaume Roy, violon alto, Alain Grange, violoncelle 
Frédéric Bétous, contre-ténor, Edouard Hazebrouck, ténor, Arnaud 
Richard, basse, Anne Magouët, soprano, Béatrice Mayo-Felip, soprano
Initié aux rigueurs classiques du conservatoire, hardi pratiquant chez Laurent Dehors ou chez Patrice Caratini, David Chevallier est l’un des plus singuliers guitaristes de sa génération au sein du jazz contemporain hexagonal ; outre son goût pour la belle mélodie, son travail est axé sur la luxuriance des timbres et l’éclatement des formes musicales. David Chevallier, l’équipage d’improvisateurs de haut vol de Da Camera associés à l’ensemble vocal A Sei Voci, référence internationale dans le domaine, se saisissent des madrigaux polyphoniques du maître luthier Carlo Gesualdo di Venosa, l’un des compositeurs italiens les plus audacieux du 16e siècle. S’ensuit une surprenante rencontre entre musique ancienne de la Renaissance et musique d’aujourd’hui créant un spectacle inspiré, mystérieux et fascinant.
Spectacle coproduit par le Festival Voix de Fête/Ville de Rouen, le  Théâtre Millandy Luçon, l’Europa Jazz Festival, l’Allan scène  nationale de Montbéliard, Lune de Trois/le SonArt, avec l’aide de la  DRAC Haute-Normandie, de la Région Haute-Normandie, du Département de 
Seine-Maritime, de la Spedidam et de l’Adami.

3/ John SCOFIELD  Piety Street  Band
John Scofield, guitare, Jon Cleary, orgue Hammond B3, chant,
George  Porter Jr, basse électrique, Ricky Fataar, batterie
C’est Miles Davis que John Scofield accompagna pendant trois années à partir de 1982 qui propulsera le guitariste poussé par la fibre funky jazz. Une  multitude de collaborations avec les meilleurs jazzmen se succédera : Joe Lovano, Charlie Haden et Jack DeJohnette, ou Pat Metheny, Chick Corea, Herbie Hancock ou plus récemment Medeski Martin and Wood… Eclectique et ouvert d’esprit, John Scofield avait depuis des décennies le désir d’enregistrer un projet autour du blues d’où il vient… Les anciens gospels, au plus près du R&B, rarement entendus en dehors d’églises, catalyseurs de si puissantes émotions, constitueront l’élément fondateur de ce nouveau projet « Piety Street » Band. Sans renoncer à ce qui le caractérise profondément, improvisation, technique, John Scofield s’entoure du Britannique Jon Cleary, du légendaire bassiste sudiste George Porter Jr et du Sud-africain Ricky Fataar pour affiner et réaliser un projet musical de fusion jazz/funk, en clôture de cette grande nuit du jazz !

Samedi 22 novembre  Auvers-sur-Oise à 21h
Tarif plein : 18 €/tarif réduit : 15 €
Maison de L’Ile  Rue Marcel Martin 95430  Auvers-sur-Oise

1/ RETROVISEUR Quartet
Stephan Caracci, vibraphone, Yoann Durant, saxophones soprano et alto, Fanny Lasfargues, contrebasse, basse, Yann Joussein, batterie
Formé d’une contrebassiste remuante, d’un vibrapho-percussionniste, d’un saxophoniste ambulant et d’un batteur bordélique, le groupe Rétroviseur naît en décembre 2007. Issus du CNSM de Paris/département Jazz et Musiques Improvisées dirigé par Riccardo Del Fra, les quatre musiciens sont réunis par le batteur sur une invitation de Riccardo Del Fra pour un festival à Toronto en janvier 2008. Attachez vos ceintures et regardez bien dans le rétro pour voir que l’esprit du groupe est bel et bien viseur, toutefois, prenez garde à l’angle mort car ce quartet n’a pas fini de surprendre.

2/ Bernard LUBAT  L’Amusique
Voilà des années que Bernard Lubat "malpoly-instrumentiste", formidable batteur, pianiste, accordéoniste, bruitiste, agitateur politique et poétique hors catégorie, élabore une œuvre musicale unique, à la fois profondément pensée et concertée, mais aussi comme bricolée en un permanent va-et-vient entre la musique, ses exigences et ses contraintes et la vie dans ses flux et ses hasards.
Lubat dessine un univers enchanté, mais matérialiste. Il propage une extraordinaire énergie. C’est un agitateur et un musicien considérable. Viscéralement polémique il est hanté par des ombres innombrables, celles de Thelonious Monk et de Luciano Berio, de Kenny Clarke (qui lui enseigna ses vrais grands secrets), de Bach et Schönberg.
"Ma vie entière, j’ai joué avec des racines, celles du bop, celles du blues, celles de la musique noire…". Certes, mais l’autre référence du musicien Lubat, c’est la musique dite savante, mieux encore celle, contemporaine, qui bouleverse le confort des années 60 : "Je me sens dans une conjonction coupable et égalitaire entre ces deux mondes. Ce n’est pas l’un contre l’autre, c’est l’un dans l’autre… ".

Dimanche 23 novembre  Marines à 17h
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Boulevard Gambetta  95640 Marines 

 1/ Julien PONTVIANNE Trio
Julien Pontvianne, saxophone ténor, clarinette, Fidel Fourneyron, tuba, trombone, Julien Loutelier, batterie
En perpétuel mouvement, la musique de Julien Pontvianne oscille entre improvisation libre et écriture complexe. Jamais figée, l’énergie débordante y côtoie le calme le plus serein, la réactivité et l’interaction y sont des éléments essentiels. Les univers de Morton Feldman, John Hollenbeck, Edgard Varese ou autre Jim Black ne sont jamais bien loin de cette musique dans laquelle le son est plus que jamais vivant !

2/ SON OF DAVE

D’origine canadienne, Benjamin Darvill alias Son of Dave cultive un blues, à mains nues et avec la seule force de ses lèvres… Equipé d’un harmonica, d’une guitare, d’une pédale de samples et effets, le gentleman se fait homme orchestre ; un univers magique s’en dégage, tout droit sorti de champs de coton mâtiné de samples modernes : le blues XXI è siècle. « Un performer dans l’âme (qu’il a vendue au diable).»
 

Vendredi 28 novembre  Jouy-le-Moutier à 21h

Tarif plein : 18 €/tarif réduit : 15 €
Théâtre de Jouy   96 Avenue de Bruzacques  95280 Jouy-le-Moutier

CARATINI JAZZ ENSEMBLE de Miles Davis à Louis Armstrong

Patrice Caratini, contrebasse et direction, André Villeger, Matthieu Donarier, Rémi Sciuto, saxophones, Claude Egéa, Pierre Drevet, trompette et bugle,
François Bonhomme, cor, Denis Leloup trombone, François Thuillier, tuba, Alain Jean-Marie, piano, Thomas Grimmonprez, batterie
Contrebassiste, compositeur et chef d’orchestre, Patrice Caratini est un acteur majeur de la scène française. « La musique qu’il présente à la tête d’un « quasi-big band  » comprenant certaines des plus fortes individualités du jazz  français illustre parfaitement cette ambition : parce que le jazz  n’a rien à gagner à délaisser sa mémoire, parce qu’il aurait tout à  perdre à se figer dans une tradition ou un formalisme stylistique,  quels qu’ils soient, Patrice Caratini nous plonge avec malice dans deux répertoires « fondateurs » de ce qu’aura été, à 25 ans  d’intervalle, la modernité du jazz : celui d’Armstrong et de sa  flamboyance, celui du nonet de Miles Davis et, indissociablement, d’une poignée de compositeurs-arrangeurs géniaux (Gil Evans, Gerry  Mulligan, John Lewis). On ne connait
pas beaucoup de musiciens aptes à respecter la «patte » armstrongienne tout en filtrant sa musique au tamis des  évolutions qui ont suivi ; on n’en connait  pas beaucoup non plus  qui interprètent « Birth of the Cool » avec autant de gourmandise  pour ces mélodies dont la fraîcheur ne dissimule pas tout à fait la  complexité mélodique et rythmique ; on n’en connait pas qui soient capables de se livrer à ce double jeu avec autant de vérité. Une leçon d’intelligence et de feeling à méditer.»

Samedi 29 novembre    Cergy à 20h30
Tarif plein : 10 €/tarif réduit : 8 €
5 € pour les moins de 25 ans, les pass culture, chômeurs
L’Observatoire  12, allée des petits Pains 95800 Cergy

1/ ZINGARA

Stéphane Zennouche, guitare, Peyman Eskandarian, guitare, Morgan Briant, guitare                             
Le trio cergyssois constitué depuis 6 ans s’inscrit dans l’héritage du répertoire manouche magnifié par le prince  des gitans Django Reinhardt. Un voyage à travers le temps et l’espace où improvisation est synonyme de liberté.

2/ CARAVAN PALACE
Hugues Payen,  violon, Arnaud de Bosredon, guitare, Aurélien Trigo, guitare, violon, scratch, Camille Chapeliere, clarinette, Sonia Fernandez Velasco, voix, clarinette, Antoine Toustou, machines, trombone, Charles Delaporte, contrebasse
Au départ, un contrebassiste, un guitariste et un violoniste, bricolos d’électro mais aussi très bons musiciens et férus de swing jazz, des Django addicts en quelque sorte. De quoi faire mûrir un projet qui séduit une chanteuse, un clarinettiste, un DJ scratcheur. Lookés façon Zazous, les pré-pré-punks de l’Occupation, ils donnent le la d’une musique jubilatoire et frénétique, improbable charleston futuriste, très dance floor et toujours mélodique. Une diable de surprise pour un groupe qui peaufine son 1° album (qui sortira chez Wagram courant 2008), mais qui a déjà fait salle comble à La Cigale !
 
Dimanche 30 novembre  Persan à 17h 
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Salle Marcel Cachin  Place Salvador Allende  95340 Persan
Engagée par Jazz au fil de l’Oise, avec le soutien de la DRAC IDF et du Conseil Général du Val d’Oise, la résidence de Pierre de Bethmann prendra plusieurs formes : concerts à géométrie variable, stages, master class, pédagogie, sans aucune exclusion. Elle s’inscrit dans notre projet de favoriser le développement des pratiques tout autant que la recherche de nouveaux publics ou de l’engagement de l’artiste en direction de la musique qu’il défend.
Ce dernier rendez-vous à Persan marque la clôture de la résidence de Pierre de Bethmann qui, à n’en pas douter, aura su stimuler les enthousiasmes.
Nous acquiesçons d’un « immense OUI étoilé », à ce « OUI », dernier album du septet « renversant » paru chez Nocturne.

1/  Pierre de BETHMANN Trio  & l’orchestre "Les Mondes Nouveaux" dirigé par Patrick LAVIRON – Création

Pierre de Bethmann, piano, Jeanne Added, voix, Vincent Artaud, contrebasse
Sur des compositions de Pierre de Bethmann arrangées par Pierre Bertrand, l’orchestre « Les Mondes Nouveaux » ouvrira cette soirée avec le pianiste en trio.

2/ Pierre de BETHMANN Septet
Pierre de Bethmann, piano, Jeanne Added, voix, Michael Felberbaum, guitare, David El Malek, saxophone ténor, Stéphane Guilllaume, saxophone alto, Vincent Artaud, contrebasse, Franck Agulhon, batterie
Pierre de Bethmann poursuivra avec son septet, couvrant ainsi au sein de cette édition le champ de ses multiples talents de compositeur et leader. La formation des plus brillantes est constituée des fines lames du jazz français de ces dernières années que l’on ne présente plus, tant leurs qualités ont mille et une fois été louées en qualité de leader ou de sideman. Se joint à eux une voix bouleversante, celle d’une toute jeune femme, Jeanne Added qui a obtenu son prix de Jazz et Musiques Improvisées, mention Très Bien, au CNSM de Paris ! Je ne vous en dis guère plus, car la surprise et l’originalité de sa voix qu’elle utilise comme un instrument à part entière s’écoute… Un choc qui soulèvera en nous de multiples émotions. Gageons que cette très riche soirée sera un moment fort prisé.

Vendredi 5 décembre  Cergy à 20h30
Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Auditorium du C.R.R.  Place des Arts 95000 Cergy

1/ Youn SUN NAH/Isabelle OLIVIER Duo
Youn Sun Nah, chant, Isabelle Olivier, harpe
Fleur sud coréenne que nous avons vu éclore au sein du festival (2003 et 2004), Youn Sun Nah  nous a foudroyés de son talent. En 2005, elle est récompensée par le grand prix du jury « Révélations », lors du festival Jazz à Juan. Son jeu tout en nuances, et harmoniquement très subtil, lui donne la possibilité d’être d’une grande douceur mais aussi d’affirmer une incroyable puissance dans ses éclats de voix. Isabelle Olivier, leader du groupe Océan depuis 1991, explore une vision inédite de la harpe, à la croisée du jazz, des musiques contemporaines et traditionnelles ; « …une musique expressive et narrative, qui parvient à être rassembleuse sans être bassement consensuelle  ». Ces deux voix de musiciennes, rares et singulières dans leur approche du jazz vont nous enchanter.

2/ LA CRICCA d’Umberto 

Umberto Pagnini, batterie, Sylvain Gontard, trompette, Laurent Meyer, saxophone,  Alfio Origlio, piano, Bruno Rousselet, contrebasse
Installé en France depuis 1973, le batteur vénitien a joué avec Mino Cinelu, Claude Bolling, Martial Solal, Michel Legrand, Henri Salvador, CAPTAIN’MERCIER… Avec cette première formation réunie sous son nom, « la Cricca » (sa « clique » en italien), Umberto Pagnini défend un projet musical qui lui ressemble, mélodique et énergique, le versant festif du jazz. Trois albums plus tard dont le dernier paru « Gufo Notturno », le batteur accompagné d’une solide équipe de soufflants  et de quelques pointures du jazz parisien « alterne purs moments de swing et d’autres où ce sont les plaisirs binaires qui prennent le pas ». Une musique aux accents swing bop funk qui sait se montrer terriblement efficace avec des compositions inspirées et entraînantes.

Samedi 6 décembre  Valmondois à 21h

Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Foyer Honoré Daumier, Place Honoré Daumier  95760 Valmondois

INTIME IN TIME – Création
Riccardo Del Fra, contrebasse, Glenn Ferris, trombone, Alain Jean Marie, piano
Distingué du « Prix du Musicien Européen » de l’année 2008 par l’Académie du Jazz, Riccardo Del Fra, ici en veste de dramaturge musical nous propose un voyage intimiste, dans le temps et a tempo, réunissant trois fortes personnalités du jazz au parcours riche et brillant.
Tous les trois, savent "porter" des mélodies, les sublimer même, construire et raconter des histoires avec leurs instruments.
Ces artistes se connaissent depuis plus de vingt-cinq ans – Intime in time – et ont souvent joué ensemble dans des groupes divers et variés, mais jamais tous les trois dans une telle formule.
Le mot d’ordre de ce trio inédit est : dialogue et surprise, chant et rythme, pour la poésie et pour l’aventure.