Encore au PS avant le 25 septembre, Nathalie Corcos Ternus, secrétaire de François Pupponi, a décidé de se présenter en marge du parti pour l’élection sur le canton de Sarcelles Nord Est. Ce qui porte à cinq le nombre de candidats à gauche. « Je ne pense pas diviser la gauche puisque je vais gagner » assure-t-elle.


 Nathalie Corcos Ternus s’était présentée à l’investiture du Parti Socialiste pour l’élection cantonale à Sarcelles Nord Est. Battue au premier tour après avoir réuni 9 voix derrière son nom, elle avait appelé à voter Pierrick Le Chatellier au deuxième. Ce dernier battu à son tour par Youri Mazou-Sacko, l’ancienne secrétaire de DSK et actuelle de François Pupponi, a décidé de se lancer dans la bataille sans étiquette. Elle explique aujourd’hui ses motivations. « Ce qui est fait actuellement à la mairie ne correspond plus à mon idéologie de gauche. Je me suis mis en congé du PS le 25 septembre car il faut être honnête » affirme-t-elle. Plus en accord avec la politique du maire François Pupponi, cette femme de 43 ans reproche aussi au candidat officiel du PS, Youri Mazou-Sacko, de ne pas pouvoir s’investir pleinement s’il est élu. « Youri est un jeune élu. A Sarcelles, il est chargé de s’occuper des maisons de quartier et de l’insertion des jeunes, mission qui est prenante. En plus il est l’attaché parlementaire de François Pupponi. Je pense qu’il ne peut pas s’engager pleinement dans ce rôle de conseiller général. »

Pour cette élection, Nathalie Corcos-Ternus compte sur le « mécontentement » des Sarcellois «entendu sur le terrain » à l’égard de la politique du maire. « Arrivée en France en 1973 (elle est née à Marrakech, NDLR), je suis une Sarcelloise de cœur. Je veux me battre pour ma ville comme quand j’avais 20 ans » affirme-t-elle. Lorsqu’on lui évoque un éparpillement de la gauche à ces élections elle répond simplement : « Je ne pense faire courir un risque à la gauche puisque je vais gagner. »

 

Adrien Hilpert