Sont concernés : les plus de 65 ans et certains malades chroniques. L’hiver dernier 52,7% de ces personnes ont répondu favorablement à cette invitation. Un taux insuffisant au regard de l’objectif national de santé publique qui est d’atteindre un taux de couverture vaccinale de 75% à fin 2009. Si vous avez été vacciné l’an passé, il suffira cette fois d’aller chez votre pharmacien. Explications.

Pour renverser la vapeur, l’assurance maladie se mobilise et renforce son dispositif d’incitation à la vaccination auprès des publics concernés. Nouveauté cette année: les assurés qui se sont fait vacciner l’hiver dernier peuvent se faire délivrer directement le vaccin chez leur pharmacien et se faire vacciner par une infirmière sans prescription médicale préalable.

Des courriers personnalisés afin d’inciter chaque assuré à se faire vacciner
Plus de 125.000 courriers personnalisés vont être adressés dans les prochains jours aux Valdoisiens concernés par la vaccination gratuite. L’assurance maladie s’adresse à chacun en tenant compte de sa situation (âge, situation médicale, parcours vaccinal). Afin de les inciter plus encore à se faire vacciner, un dépliant leur rappelle l’efficacité et l’innocuité du vaccin pris en charge à 100% par l’assurance maladie.

Des actions spécifiques dans les communes à faible taux de couverture vaccinale
Dans le Val d’Oise, l’assurance maladie vient d’écrire aux maires des communes dont le taux de couverture vaccinale est inférieur à la moyenne départementale pour leur proposer d’intervenir directement auprès des personnes âgées afin de les informer et de les sensibiliser à l’intérêt de la vaccination.

LA GRIPPE – EN BREF
La grippe est souvent considérée comme une infection saisonnière banale, un gros rhume. Mais c’est en réalité une maladie infectieuse qui peut faire courir des risques sérieux chez les personnes fragiles.
Elle réapparaît chaque année à l’automne et touche des millions de personnes en France. Maladie hautement contagieuse, soit par contact direct soit par l’intermédiaire de surfaces contaminées, elle se transmet par la toux, les éternuements et la salive. Il est donc indispensable de s’en protéger. Or de nombreuses personnes ne se font pas vacciner car elles sous-estiment la gravité de cette maladie.