Alexandre Simonnot, candidat FN à l’élection cantonale partielle de Sarcelles, enregistre un soutien de poids à la veille du premier tour. Marine Le Pen sera présente sur le marché de Sarcelles Village samedi matin.


 A la veille du premier pour de l’élection cantonale partielle de Sarcelles Nord-est, Alexandre Simonnot (photo), sera présent, avec les militants du Front National au marché de Sarcelles Village. Il sera accompagné de Jean-Michel Dubois, secrétaire départemental FN du Val d’Oise, et surtout de Marine Le Pen, vice-président du Front National et présidente du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France.

Un soutient de poids pour ce candidat. En effet il n’est pas facile de tracter à Sarcelles, terre d’immigration, lorsqu’on est estampillé FN et que l’on défend le programme du parti qui « tient en trois points fondamentaux : immigration zéro, tolérance zéro, préférence nationale totale. » Dans un communiqué, Alexandre Simonnot affirme qu’il est candidat « pour défendre, dans le Canton de Sarcelles, la France et les Français d’abord. » Pourtant à Sarcelles, l’extrême-droite a beaucoup de mal à se faire entendre : peu de militants et aucun élu frontiste. Pour le conseiller municipal de Taverny, la venue de Marine Le Pen est donc un vrai atout.

Adrien Hilpert