Le candidat du Front National à l’élection cantonale partielle, Alexandre Simonnot est plutôt satisfait de son score (7,78%) face aux « candidats du système ». Pour le deuxième tour, le conseiller municipal de Taverny ne donne aucune consigne de vote. « Il n’y a, en effet, aucun intérêt à retourner voter dimanche prochain pour les deux candidats de l’UMPS, qui sont bonnet-rose et rose-bonnet » explique-t-il.

 A l’issue du premier tour, Alexandre Simonnot a réussi une belle performance pour le Front National et arrive en 4ème position sur neuf candidats avec 7,78% des suffrages exprimés.  « Ces résultats sont d’autant plus encourageants que les élections partielles nous sont généralement défavorables. C’est bien la preuve que Jean-Marie Le Pen et le Front National ne sont pas morts » affirme le candidat frontiste qui présente le FN comme « la seule alternative possible face au communautarisme et au mondialisme. »

« Dieu nous donnera la victoire »

Si dans un communiqué, Alexandre Simmonot remercie tous les électeurs de Sarcelles qui l’ont soutenu, il les invite, ainsi que les autres qui n’ont pas voté pour lui, « à se rendre à la Messe puis à la pêche ». Par ailleurs, il donne déjà rendez-vous à la prochaine échéance électorale en juin prochain : les Européennes. « Travaillons, luttons, persévérons et Dieu nous donnera la victoire ! » conclut-il.

 

Adrien Hilpert