Dans un courrier adressé à Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, Jean-Pierre Blazy dénonce les procédures d’expulsion abusives des bailleurs sociaux sur la ville de Gonesse.

 Dans un courrier, le maire socialiste de Gonesse signale à Christine Boutin les « pratiques inacceptables » des bailleurs sociaux de la ville « qui maintiennent leurs demandes d’intervention de la force publique contre des locataires dont les impayés de loyer sont parfois apuré, dont les efforts de remboursement sont avérés ou pour lesquels des aides publiques ont été mises en place pour solder leur dette. » Pour argumenter son mécontentement, Jean-Pierre Blazy décrit quelques cas particuliers « qui ne sont pas des exemples isolés ».

Selon lui, le bailleur ICADE « continue de demander l’expulsion d’un locataire dont la dette, qui ne s’élevait qu’à 250€, a été remboursée il y a plusieurs mois. » « De son côté, Espace Habitat a obtenu l’expulsion d’une personne souffrant d’un grave handicap physique alors même que le Service Social Départemental avait instruit un dossier d’aide dans le cadre de Fonds de Solidarité pour le Logement » poursuit-il dans sa lettre.

« Utiliser la force publique que lorsque les circonstances l’imposent »

D’ici au 15 novembre, date à laquelle les expulsions locatives entrent en trêve hivernale, les demandes de concours de la force publique seront nombreuses. C’est pourquoi Jean-Pierre Blazy demande que ce concours « ne soit accordé que lorsque les circonstances l’imposent et le justifient sans autre alternative possible et que les bailleurs soient responsabilisés face à des situations personnelles souvent dramatiques. » Le maire défend là la bonne-foi des locataires de Gonesse « qui mettent tout en œuvre pour rembourser leurs impayés de loyer » tout reconnaissant que les expulsions locatives sont « parfois inévitables ».

Adrien Hilpert