Les deux projets de circuits de formule 1 dans le Val-d’Oise risquent de ne plus faire parler d’eux, victimes collatérales de l’annulation du Grand prix 2009 qui était programmé les 26-27-28 juin prochains à Magny-Court (Nièvre).

La disparition du calendrier du Grand Prix de France en 2009 rendait indispensable le choix d’un nouveau site dès 2010. Or la Fédération française de sport automobile ayant décidé de ne plus prendre de risques : seul le projet à Disneyland,  Paris-Val-d’Europe peut être aménagé en 2010.

Bien que les deux projets du Val-d’Oise aient été jugés « sérieux et dignes d’intérêt » par le président de la FFSA, l’ex-champion du monde Alain Prost, appuyé par le groupe Lagardère, est déjà convaincu par Val-d’Europe. Il prévoit « un peu plus de 60 millions d’euros » investis à Disneyland-Paris.

Alain Prost ne porte pas chance au Val-d’Oise : une « cité de la Formule 1 » un moment envisagée par l’ex-champion à Sannois-Franconville, quoique soutenue par le Conseil général du Val-d’Oise, avait finalement été implantée à Velizy-Villacoublay… avec le naufrage que l’on sait.