Avec le prolongement du T2 au nord, c’est un important projet pour le Val d’Oise qui va se concrétiser, permettant de relier la zone de Bezons, porte d’entrée du département, à la Défense. Le Conseil général du Val-d’Oise finance le projet à hauteur de 13 millions d’euros.

 C’est à partir du pont de Bezons que le Conseil général intervient sur le projet du T2. L’enjeu est de taille car l’arrivée du tramway nécessite un réaménagement important du pont afin de permettre la coexistence de tous les modes de transports : piétons, cycles, tramways et automobiles.

 Avec cette nouvelle liaison, c’est également un autre visage du territoire qui sera offert aux Valdoisiens avec l’aménagement du pont de Bezons, la démolition de l’autopont du Carrefour Lénine et de la passerelle Rosenberg ainsi que le réaménagement de la RD311 qui libèrera les berges de Seine et les rendra aux piétons.

Autour du tramway et de la nouvelle gare multimodale, seront réorganisés l’ensemble des transports en commun, permettant ainsi une plus grande efficacité dans les déplacements de la population.

À travers ces travaux de prolongement, le Conseil général, maître d’ouvrage et financeur, entend faire d’une pierre deux coups "faciliter les transports et reste(r) fidèle à sa politique de préservation de l’environnement en améliorant les modes de déplacements alternatifs à la voiture", indique le Conseil général.