S’exprimant devant le Conseil général du Val-d’Oise, Paul-Henri Trollé, préfet du Val-d’Oise, a annoncé que le nombre d’accidents la nuit avait fortement diminué sur l’autoroute A 15. En cause : la disparition de l’éclairage public, depuis que des voleurs ont emporté les câbles de cuivre reliant les candélabres !

Depuis début 2007, les 25 km de l’autoroute A 15 depuis Argenteuil jusqu’à Cergy-Pontoise sont plongés dans l’obscurité la nuit, après la « disparition » des câbles d’alimentation du réseau public d’éclairage. Ce qui a été perçu comme une gêne importante pour les automobilistes a suscité des réactions plus nuancées des services préfectoraux. D’abord, l’Etat n’a plus eu à débourser la lourde facture d’éclairage de cette voirie qui lui incombe. Ensuite, les accidents ont commencé à diminuer la nuit ;

Selon le préfet, les automobilistes plongés dans l’obscurité sont plus prudents. Le profil de l’A 15 incite « naturellement » à la vitesse et qu’ il est rare qu’une seule journée se passe sans accident à déplorer.

Le préfet a cependant promis de faire rapidement rétablir l’éclairage dans les zones d’échangeurs, où l’obscurité crée au contraire un risque supplémentaire d’accident.

Reste le problème des tags et autres graffiti. « Ambassadeur du Val-d’Oise », l’A 15 est l’autoroute la plus salie par les signatures d’artistes nocturnes. Qui, eux, profitent largement du vol des câbles électriques pour développer leurs œuvres sur tous les murs antibruit disponibles…