Aline Le Moignic et Anthony Coulon, fondateurs de l’association A2, s’apprêtent à partir pour le Groenland à l’été 2009. Objectif : rendre compte de l’impact du réchauffement climatique sur les populations inuites.


 Durant un mois et demi, les deux jeunes Valdoisiens de 21 et 19 ans parcourront 700 kilomètres à travers les terres du Groenland, principale calotte glaciaire avec le continent antarctique. De Kangerlussuaq à Uumannaq, ils suivront les premiers pas des explorateurs sur la côté ouest de la calotte glaciaire, « la plus habitée et donc la plus représentative pour l’étude considérée »« Notre choix de partir de Kangerlussuaq pour arriver à Uumannaq est quant à lui empreint de symbolisme : Kangerlussuaq est en effet la première ville au dessus du cercle polaire arctique, et Uumannaq est située au nord de la Baie de Disko, départ de toutes les expéditions de Paul Emile Victor, fondateur des expéditions polaires françaises. Nous effectuerons les 700 km qui séparent ces deux villes à pied, tractant notre matériel à l’aide de pulkas. Ces pulkas seront équipées de roues amovibles, nous permettant d’évoluer sur la terre, aussi bien que sur la glace » expliquent les deux apprentis explorateurs.


S’intéresser aux populations


Cette expédition sera relatée « par le biais d’un reportage photo et écrit, ainsi que d’interviews ». Anthony et Aline veulent ainsi donner la parole aux populations de l’extrême pour qu’elles rendent compte des conséquences humaines du réchauffement climatique. « Raréfaction du gibier, diminution de la période d’enneigement, tout autant de facteurs qui affectent de façon profonde leur quotidien » ajoutent-ils. Si de nombreuses études scientifiques sur le réchauffement ont déjà été effectuées sur place, « rares sont celles qui traitent de l’impact de ce phénomène sur les populations » précisent Anthony et Aline. Pour cette dernière, cette expédition ne sera pas une première. A 12 ans, elle gagnait le concours « Mission Banquise » et rejoignait Jean-Louis Etienne sur la banquise…

En France, une équipe suivra leur évolution au jour le jour grâce aux données satellites envoyées par la balise Argos qu’ils emporteront.

http://a.2.carre.free.fr

 

Adrien Hilpert