Le 10 octobre dernier, le bureau du Sedif (Syndicat des eaux d’Ile-de-France), qui gère l’approvisionnement en eau de 144 communes parmi les plus importantes de la région, a examiné le contrat passé avec le groupe privé Veolia, qui arrive à expiration le 31 décembre 2010.

Ce contrat a suscité de nombreuses protestations des associations de consommateurs et des écologistes, qui dénoncent l’inflation du prix de l’eau. L’eau du robinet coûterait beaucoup plus cher lorsqu’elle est distribuée par Veolia.
L’orientation vers une délégation de service public sera proposée ce jeudi 23 octobre aux 144 délégués du Sedif, qui se prononceront souverainement.
Dans cette hypothèse, un appel d’offres international serait lancé dans le cadre du Code des marchés publics