Crée en 1985, l’association mondiale des grandes métropoles Metropolis rassemble aujourd’hui 106 des plus grandes villes ou régions de plus d’un million d’habitants de tous les continents.

Samedi 25 octobre, Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France, a été réélu Président de Metropolis pour un nouveau mandat de 3 ans. Et Janine Haddad, Vice-présidente chargée des affaires internationales à la Région Ile-de- France et ex maire adjoint de Sarcelles, est renommée secrétaire régionale Europe.

La principale mission de Métropolis est de promouvoir le développement urbain durable des zones métropolitaines afin d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Jean-Paul Huchon a présidé le 9e  Congrès de Metropolis à Sydney, Australie, qui avait pour thème général "Connecter les villes".
 
Le Conseil d’administration de Metropolis a élu à l’unanimité Jean-Paul Huchon comme Président de l’association.
 
"Mon nouveau mandat sera base sur 3 idées fortes : la création effective de la ‘Banque des villes’ dès 2009, la création de 4 nouveaux instituts de formation pour les élus et cadres administratifs à Séoul, Machhad, Le Caire et Moscou, la création d’un siège permanent au conseil d’administration pour le Réseau des femmes et l’accueil de nouvelles villes issues des pays émergents, a déclaré Jean-Paul Huchon. Et  je suis très fier d’accueillir Le Caire au sein de notre association, ville qui organisera le 10ième  Congres Metropolis en 2011."
 
La Banque des villes, autrement appelée Fonds mondial de développement des villes, est un outil stratégique et financier conçu par et pour les collectivités locales. Pour Jean- Paul Huchon, "sa vocation première sera de lever les obstacles financiers pour permettre la concrétisation de projets locaux initiés par des collectivités des pays du Sud". Metropolis sera là comme garant du projet auprès des banques et apportera son aide à l’expertise du projet.
 
Quant au Réseau des femmes, créé en 2005, " c’est pour moi primordial de leur offrir un siège au conseil d’administration afin de permettre aux femmes d’obtenir à l’avenir une meilleure représentativité dans les instances de gouvernance locale."

Voir le site web de Metropolis