Un gigantesque incendie a détruit lundi 27 octobre le dépôt central de la société de distribution de prospectus Champar à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise). Un sinistre qui intervient dans un secteur en difficulté.

 «  La distribution publicitaire de prospectus en boîtes aux lettres reste l’un des moyens les plus performants pour optimiser les campagnes d’information », a coutume de rappeler la société Champar, leader de ce secteur en Ile-de-France derrière Médiapost, filiale de La Poste.

La destruction quasi totale lundi soir par un incendie de son énorme dépôt central installé depuis trente ans à Garges-les-Gonesse constitue un coup très dur : Champar distribue les prospectus de nombreuses grandes surfaces (Carrefour, Champion, etc.) et les bulletins municipaux de dizaines de communes d’Ile-de-France (Montmorency, Saint-Brice, Deuil…).

Avec 30 équipes de distribution et quelque 18 millions de prospectus distribués dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val-d’Oise et Paris, Champar n’en reste pas moins un « poids moyen » de la distribution de prospectus. En effet, les 26 millions de boîtes à lettres de l’Hexagone sont surtout « trustées » par deux « poids lourds », réalisant plus de la moitié du chiffre d’affaires du secteur : Médiapost, filiale de La Poste (13 000 distributeurs) et Adrexo, filiale du SPIR-Communication (23000 distributeurs, plus de 300 millions d’euros de C.A.)

Si les boîtes à lettres restent en 2008 le 1er média de France avec un chiffre d’affaires total avoisinant le milliard d’euros, il s’agit pourtant d’un secteur en crise.

En outre, la distribution de publicité-papier est de plus en plus contestée par les défenseurs de l’environnement et les titulaires de boîtes à lettres, au moment où l’e-mailing ne cesse de se développer.

L’incendie du dépôt de Champar à Garges-lès-Gonesse pourrait donc accélérer le processus de concentration dans ce secteur économique fragilisé.