Contrairement à ce que nous avions affirmé dans un premier temps, ce n’est pas l’entrepôt de Champar, entreprise leader en Ile-de-France dans la distribution de publicité, qui est parti en fumée hier soir mais celui mitoyen de la société de transport et de logistique Lodis France.


 Cette nuit les flammes ont ravagé les entrepôts de Lodis France et non de la société Champar, comme annoncé dans un premier temps. La mairie de Garges-lès-Gonesse nous indiquait ce matin que seul « un mur mitoyen séparant les deux entreprises a été endommagé ». Contacté par téléphone un proche du chef d’entreprise de Champar, évoquait « un risque de voir ce mur s’effondrer ». En revanche, la société Lodis France reste injoignable ce matin.

« Rien a brûlé mais tout est mouillé à l’intérieur.  Ce ne sont que des dégâts matériels sans grande conséquence pour nos produits a priori, notre marchandise est protégée par des films plastiques. Pour l’instant nous ne sommes pas autorisés à rentrer dans l’entrepôt mais dès qu’on nous donne le signal, on peut faire travailler les équipes » assurait cette même source.

De son côté, la mairie indiquait qu’une opération de déblaiements pourrait avoir lieu cet après-midi. En attendant une sécurisation du secteur, le boulevard de la Muette est interdit à la circulation à la demande du chef de centre des sapeurs-pompiers de Garges-lès-Gonesse. Les lances à incendie étaient encore utilisées ce matin. Il faut donc emprunter l’avenue Stalingrad.             Crédits photo: Johan Hauchecorne
    

Adrien Hilpert