Le maire de Louvres, Guy Messager, vient de refuser le permis de construire pour un immeuble de 43 logements par « principe de précaution ». Cette construction devait se réaliser dans la zone immédiate de la Ligne THT de 400 000 volts. L’association « Point à la Ligne ! » est satisfaite de cette décision.

 
 En attendant le déplacement de la ligne à Très Haute Tension, le maire de Louvres applique le principe de précaution pour la construction d’habitation dans ce secteur. Guy Messager vient de refuser le permis de construire pour un immeuble de 43 appartements. Une décision saluée par « Point à la Ligne ! ». Si « elle n’a pas vocation à s’opposer à des constructions », l’association rappelle qu’elle « n’accepterait pas que des logements exposés aux nuisances de cette Ligne, y amènent des habitants supplémentaires. »

« Des constructions oui, mais après le déplacement de la Ligne THT de Louvres »

« Le décret n° 2004-835 du 19 aout 2004 a prévu des servitudes d’utilité publique donc des distances entre la Ligne et les habitations (40 m ce qui est insuffisant). Si le Maire n’avait pas utilisé le Principe de Précaution, ce texte serait notre seul point d’appui légal pour nous opposer à cette construction, si elle ne tenait pas compte de ce texte mais ce promoteur semble l’avoir fait, tant que la ligne sera en place » explique l’association.

Elle invite d’ailleurs le promoteur concerné à l’aider pour que le « déplacement de la ligne se fasse rapidement ». Ainsi « ses nuisances disparaitront et des constructions pourront se faire selon le Plan Local d’Urbanisme » conclut l’association.


Adrien Hilpert