Dans ses nouveaux chantiers de routes départementales, le Conseil général du Val-d’Oise a choisi la voie du recyclage du revêtement routier avec le procédé Recyclovia.

Le principe est simple : au lieu d’aller chercher de nouveaux matériaux pour rénover ou réparer une vieille route, la chaussée usée est « grignotée », transformée aussitôt en granulats et recyclée. Une seule et même machine retire le revêtement usagé, le retraite sur place puis le repose à la place de l’ancien. Le recyclage se fait à froid en économisant l’énergie et le chantier occasionne moins de gêne pour les riverains : moins de camions, moins de bruit et d’embouteillage, des routes moins abîmées.

En outre cette solution permettrait une économie de 20% environ par rapport au remplacement traditionnel de chaussée.

Un essai concluant a eu lieu pour la route départementale 922 dans la déviation d’Asnières-sur-Oise, au nord-est du Val-d’Oise.