Dans le quotidien Les Echos, Valérie Pécresse annonce un budget de 400M€ octroyé pour des projets universitaires, qui n’avaient pas été retenus par le jury de l’opération Campus. L’université de Cergy-Pontoise recevra ainsi du ministère de l’Enseignement Supérieur une enveloppe de 20M€ pour un projet « innovant » de « maison des chercheurs étrangers » annonce la ministre.

 

 Si l’université de Cergy est passée à côté de l’opération campus de 5 milliard d’euros, elle fait partie des sites reconnus comme « prometteurs et innovants ». Dans un entretien accordé au journal Les Echos, la ministre Valérie Pécresse chargée de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche annonce qu’une enveloppe de 400 millions d’euros, qualifiée de « lot de consolation » par Les Echos, serait débloquée sur trois ans pour onze projets.

L’université de Cergy-Pontoise, un campus international ?

« Les quatre dossiers « innovants » de Dijon, Le Havre, Cergy et Valenciennes recevront chacun 20 millions d’euros. Les sept projets « prometteurs » de Lille, Nancy, Clermont-Ferrand, Rennes, Nantes, Nice, Créteil-Marne-la-Vallée pourront recevoir de 30 à 60 millions d’euros » explique Valérie Pécresse. « Ces sommes seront « fléchées » sur des projets spécifiques les plus indispensables ou les plus porteurs pour chaque université, par exemple, la maison des chercheurs étrangers de l’université de Cergy-Pontoise » précise-t-elle.

Du côté de l’université de Cergy-Pontoise, on reste prudent. Cette nouvelle n’a été annoncée à la présidente que très récemment. La direction préfère donc attendre d’avoir plus de détails pour s’exprimer à ce sujet. Dans son projet « Cergy University » présenté dans le cadre de l’opération Campus, l’université avait néanmoins fait de l’internationalisation du site de Cergy-Pontoise l’une de ses priorités.

Adrien Hilpert