Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé dans Les Echos une enveloppe exceptionnelle de 20 M€ destinée à financer un projet innovant de l’université de Cergy-Pontoise : la maison des chercheurs.
« Cette décision est consécutive à l’interpellation de deux conseillers généraux UVO, affirment les élus de droite au Conseil général du val-d’Oise. MM.Thierry Sibieude et Philippe Sueur avaient, au début du mois de septembre, attiré l’attention de la ministre sur les besoins spécifiques du pôle universitaire valdoisien nécessitant un effort financier particulier du ministère ».

« Grâce à cette maison des chercheurs, et profitant de leur position stratégique (à 20 mns de l’aéroport de Roissy), l’université et les grandes écoles de Cergy vont pouvoir attirer à elles les meilleurs chercheurs étrangers en leur proposant un outil de travail performant dans un cadre de vie agréable. Ce pôle d’excellence en matière de recherche devrait ainsi donner une nouvelle dimension aux établissements cergypontains », déclarent les élus UVO.

Les élus UVO évoquent, dans un communiqué, « le mutisme de l’actuel exécutif départemental quant à ses intentions sur la politique d’enseignement supérieur et de recherche ». Ils craignent que « les établissements valdoisiens fassent les frais de la politique de restriction progressivement mis en oeuvre par la majorité socialo-communiste, sacrifiant ainsi l’avenir des jeunes du département sur l’autel des contraintes d’inspiration idéologique qu’elle s’est elle même imposées ».

Les conseillers généraux de l’opposition attendent de la majorité départementale « une politique de soutien actif aux efforts d’investissement faits par l’université et les grandes écoles qui contribuent à l’amélioration de la formation des jeunes valdoisiens donc à la bonne santé de l’emploi dans le département ».