Fabrice Millereau (divers gauche), maire de Beaumont-sur-Oise, est décidé à restructurer son commerce local. Une grande surface Intermarché va s’ouvrir à la nouvelle entrée de la commune, dans le quartier Saint-Roch.

 Un mois après la mise en service de la déviation de Mours, les chantiers vont bon train à Beaumont-sur-Oise, notamment rue Saint-Roch, cette artère qui longe l’Oise en direction de Persan, actuellement en chantier. Même si le maire regrette que les crédits de la déviation aient été amputés, cette nouvelle voie d’accès a considérablement facilité la vie des automobilistes. Et aussi rendu très attractif le quartier Saint-Roch, sur l’ancien site des Ciments Français. D’où la décision d’y implanter prochainement une grande surface Intermarché, sur un terrain de deux hectares entre le giratoire d’entrée à Beaumont et Cercle Vert.

Des élus d’opposition de la liste Beaumont en tête affirment que le projet a été refusé par la Commission départementale des équipements commerciaux (CDEC). « Il est facile de vérifier que cette assertion est fausse », rétorque Fabrice Millereau, décidé à aller vite.

L’Intermarché va remplacer une supérette Ecomarché située en centre ville face au parc municipal, dont le terrain est convoité pour un ensemble de logements.

« Si tout va bien, l’Intermarché ouvrira dans un peu plus d’un an, pour Noël 2009, et créera 33 emplois, ajoute Fabrice Millereau. Il nous permettra de garder les clients de Beaumont attirés par les grandes surfaces de la périphérie. »

Les opposants au maire se sont emparés de cette affaire pour contester toute l’action municipale en matière commerciale. Le petit commerce de centre ville est en mauvaise santé et a toujours pesé lourd sur le plan électoral. Mais le maire, en début de son dernier mandat, a choisi d’ignorer ces critiques pour aller de l’avant.