Le conseil municipal géant organisé le 20 septembre au Trocadéro porte ses fruits. L’association de lutte contre les nuisances aériennes, l’ADVOCNAR, ainsi que les maires d’Argenteuil, Gonesse, Saint-Prix et Soisy-sous-Montmorency seront reçus par Nicolas Sarkozy lundi après-midi.

 

 Le développement durable de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle sera au centre des discussions à l’Elysée lundi. L’ADVOCNAR ainsi que quatre élus du Val d’Oise seront reçus par Nicolas Sarkozy. Cette réunion fait suite au conseil municipal géant organisé au Trocadéro le 20 septembre dernier. Ce jour-là, 94 maires de tous bords avaient voté une délibération symbolique pour l’arrêt des vols de nuits sur Roissy. Cette délibération a ensuite été reprise dans 65 conseils municipaux, passant du symbole au réel. Elles seront d’ailleurs déposées à l’Elysées ce lundi. Enfin la convocation de l’Elysée répond aussi à une demande d’audience de quatre élus du Val d’Oise de droite comme de gauche formulée en septembre. Il s’agit de Philippe Doucet, maire PS d’Argenteuil, Jean-Pierre Blazy, maire PS de Gonesse, Jean-Pierre Enjalbert, maire DVD de Saint-Prix, et Luc Stréhaiano, maire UMP de Soisy-sous-Montmorency.

Patrick Kruissel président de l’ADVOCNAR, attend deux engagements de cette réunion. « Nous demanderons au président de la République la réduction des vols de nuit mais aussi une participation à l’élaboration de la charte de développement durable de Roissy »« négociation pour une charte pour le développement durable de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle » et accordait un délai d’un an pour la signer. 18 mois plus tard la charte n’est toujours effective. Le Conseil économique et social de la République, chargé de l’élaboration de cette charte depuis février, devait la rendre à l’AVOCNAR en septembre afin qu’elle apporte quelques recommandations. Mais son président indique qu’il n’a toujours rien vu venir. « Aux dernières nouvelles le projet est sur le bureau de messieurs Fillon et Sarkozy » précise-t-il. En juin 2007, Nicolas Sarkozy lançait la indique-t-il. L’association espère cependant pouvoir participer activement à l’élaboration de cette charte.

 

Adrien Hilpert