Depuis 1999, le nombre des sangliers a beaucoup progressé en Ile de France, particulièrement dans les massifs forestiers proches des villes comme en forêt de Montmorency.
Les dégâts des tempêtes ont offert à ces animaux des refuges naturels, parfois inextricables, dans lesquelles la chasse est impossible. L’Etat a décidé de réguler mieux encore leur nombre en augmentant notamment le nombre de jours de chasse.

La forêt domaniale de Montmorency, d’environ 2000 ha, accueille plus de 4 millions de visiteurs chaque année. En raison des contraintes de topographie et du relief très accentué, la chasse y est extrêmement difficile à organiser en toute sécurité.

La saison de chasse de 1999/2000 a été presque inexistante en raison des conséquences de la tempête de décembre 1999. Les sangliers ont adopté un comportement opportuniste en milieu périurbain. Le climat et des milieux propices à un fort taux de reproduction ont aussi constitué des facteurs explicatifs de la forte progression de la population des sangliers qui a pour principales conséquences :

-des dégâts agricoles et forestiers importants ;

– des collisions en nombre accru ;

– des voisinages et comportements dangereux avec les riverains de plus en plus fréquents ;

– une impossibilité de gestion normale des populations de sangliers et donc de leur contrôle.

Aussi, en concertation avec les services de l’Etat, les collectivités locales, des représentants d’associations et l’office national des forêts, un nouveau dispositif a été mis en place pour renforcer les opérations de régulation des sangliers :

• le nombre de jours de chasse passe de 12 à 15 pour la campagne 2008/2009. Ces opérations auront donc lieu tous les jeudis de novembre, décembre, janvier et février à l’exception des jeudis 25 décembre et 1er janvier ;

• en fonction de la localisation des opérations de chasse, certaines routes départementales (RD 192 P, RD 44, RD 123) pourront être fermées à la circulation de manière ponctuelle et pour un temps limité. Un ralentissement de la circulation pourra être mis en place sur la route départementale 909 ;

• l’accès du public sur les zones chassées en forêt sera interdit pendant les opérations de chasse.

Toutes ces actions feront l’objet d’une information préventive et d’une signalisation adaptée sur le terrain en vue de garantir les meilleures conditions de sécurité pour tous.