Dans un courrier daté du 15 novembre, M. Poulet, maire de Bessancourt, adresse au Préfet différentes propositions de reconversion pour le site, dont la réalisation d’un Centre de formation par alternance et logements étudiants et même un restaurant d’entreprise et une salle de spectacle

 Centre de formation par alternance et logements étudiants

M. Poulet a renouvelé sa proposition de créer un centre de formation par alternance dans le bâti existant, les ateliers, la cuisine et les logements de la base. Les Maires de Taverny et Bessancourt et les représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie se sont rencontrés ; cette dernière doit faire le point sur les besoins en formation professionnelle sur le département.

Des logements pourraient accueillir les jeunes en apprentissage et des étudiants. Une réflexion plus globale pourrait également être menée sur le logement des jeunes en général.

 

Service municipal

Le bâtiment de la gendarmerie se situe en dehors de l’enceinte de la base. Il jouxte un parking. Pour ce bâtiment, la Mairie de Bessancourt a proposé un projet de relocalisation d’un service municipal. M. Poulet a demandé à M. le Préfet les conditions auxquelles la commune pourrait s’en rendre propriétaire. Il serait nécessaire de rétrocéder à la Ville une sente et deux parkings.

 

Restaurant d’entreprise et cuisine centrale

La cuisine de la base pourrait devenir un restaurant d’entreprise et/ou une cuisine centrale pouvant livrer des repas aux écoles et établissements du secteur.


Activités économiques non polluantes

L’implantation d’activités économiques non polluantes, à condition de bien étudier et de bien maîtriser l’impact sur la circulation, pourrait également être étudiée.

 

Lieu d’échanges et de rencontres

« Créer un lieu culturel de rencontres et d’échanges autour d’une salle de spectacle permettrait d’éviter l’isolement de ces équipements et logements », indique le maire de Bessancourt. Ce lieu pourrait être géré par les communes de Taverny et Bessancourt ou par une association d’éducation populaire.

 

Protection du paysage

M. Poulet s’est clairement positionné pour la préservation du caractère paysager du site, respectant le classement d’une partie du territoire en « espace boisé classé ».

 

Les propositions des villes de Taverny et de Bessancourt doivent faire l’objet d’une étude approfondie et d’un projet d’aménagement à l’échelle de l’emprise libérée sur les deux communes.

 

M. Poulet a donc proposé qu’un groupe de travail se mette en place avec les représentants des deux communes et les services de l’Etat.

Ce groupe de travail aurait pour missions de :

– définir la priorité et la faisabilité des projets,

– identifier et rencontrer les porteurs de projets,

– désigner un aménageur commun qui puisse proposer une articulation de ces projets en tenant compte des impacts sur les deux communes en matière de circulation, d’organisation spatiale et de coexistence des différentes activités.