Dans un communiqué, le MRC Val d’Oise apporte son soutien au mouvement de grève des enseignants d’aujourd’hui.  Le parti de gauche dénonce « les contre-réformes du Ministre Darcos » qui «  vont détruire le système éducatif républicain français » et réaffirme son combat pour « un égal accès à une école de qualité. »


Le MRC se montre solidaire du mouvement enseignant pour dénoncer la politique du ministre de l’Education Nationale. Dans un communiqué, il dénonce les suppressions de postes et les réformes des programmes. « Les programmes nationaux sont menacés par l’autonomie des établissements et les conseils d’administration tenus pas les élus. La suppression massive de poste d’enseignant – sous couvert de réforme pédagogique – va éloigner l’Ecole des zones peu peuplées et réduire le nombre des heures d’enseignement jugées inutiles dans les ZEP » affirme le parti qui refuse « une adaptation de l’école de la république aux besoins du MEDEF ».

Le MRC va même plus loin et expose ses craintes de voir une école à deux vitesses : « pour les communes "riches", un enseignement de qualité pour accéder à des métiers hautement qualifiés et valorisant et pour les autres communes, un enseignement adapté aux contingences économiques locales souvent synonymes de métiers peu valorisés. » 

En soutenant la grève des enseignants, le MRC réaffirme donc son combat pour un égal accès à une école de qualité. Elle doit « redevenir pour chacun une promesse différée d’un sort meilleur que celui de ses parents. Pour cela elle doit redevenir l’outil de la méritocratie et le moyen de l’émancipation par delà les déterminismes sociaux,  géographiques et ethniques » conclut-il.