Les préfets d’Ile-de-France, le Trésorier Payeur Général et les directeurs régionaux des services de l’Etat étaient réunis ce jeudi 20 novembre à la Préfecture de région pour trouver ensemble les solutions les mieux adaptées pour faire face à la crise économique et financière.
L’installation d’une cellule de veille, mardi 9 décembre 2008, a été décidée.
Le préfet de région Daniel Capena souhaite aussi qu’une vigilance particulière soit réservée aux PME des pôles de compétitivité

Pour Daniel Canepa, Préfet de la région d’Ile-de-France, Préfet de Paris, « cette mobilisation doit être totale et continue tant que durera cette crise », « des résultats sont attendus », « l’action doit impérativement être coordonnée ». L’installation d’une cellule de veille, mardi 9 décembre 2008, s’inscrit dans cette stratégie régionale.

Pilotée par la Préfecture de région, cette cellule de veille régionale regroupe des représentants des services du Trésorier Payeur Général_(TPG),  de la Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DRTEFP), de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE), d’Oséo (établissement public national chargé d’accompagner les PME) ainsi que des représentants de la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie (CRCI) et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP).

Les missions de la cellule de veille :
établir un diagnostic sur les secteurs en difficulté, élaborer les actions régionales nécessaires (secteurs prioritaires à soutenir, plan d’action du Service Public de l’Emploi…) en utilisant les moyens de l’Etat de la manière la plus adaptée aux enjeux posés par la crise, tant en termes humain que financier.

Au-delà de l’attention portée aux secteurs et bassins déjà fragilisés, le préfet de région souhaite qu’une vigilance particulière soit réservée aux PME des pôles de compétitivité et aux filières prioritaires du contrat de projets Etat-Région 2007-2013 : filières « logiciels et systèmes complexes », « sciences de la vie  (dont les biotechnologies et la santé)», « automobile », « aéronautique et spatial », « industries de la création (dont l’image et le multimédia, la mode, le design, les métiers de l’art et les industries culturelles) », « éco-industries », « mécanique et première transformation des métaux ».

Le Conseil régional d’Ile-de-France participera aux travaux de la cellule de veille.

"L’installation de la cellule régionale de veille vient renforcer le dispositif Etat  activé fin octobre conformément à la feuille de route fixée par le Président de la République aux préfets et aux trésoriers payeurs généraux, indiquent les services de la préfecture de région. Il appartient aux préfets de département de traiter au cas par cas des difficultés des entreprises, qu’ils s’agissent de difficultés d’accès aux crédits, de défaillances ou de la situation de l’emploi".

Pour Daniel Canepa, «il est urgent de faire front et de proposer un plan anti-crise ambitieux pour l’Ile-de-France, l’intervention doit être forte et rapide. Une synergie est possible qui mutualisera les expériences de chacun » : les préfets et les Trésoriers Payeurs Généraux se sont déjà engagés sur cette voie dans les départements (commissions de financement de l’économie, comités opérationnels de suivi), la DRIRE Ile-de-France a, quant à elle, été chargée d’une démarche de repérage des difficultés des PME (opération « parrain PME »).

OSEO a par ailleurs mis en place un n°_d’information Azur (0 810 00 12 10) pour aider les PME dans leur recherche de financement